La vitesse était en cause dans l’accident de la route de Tiger Woods

Le shérif du comté de Los Angeles, Alex Villanueva
Photo: Associated Press Le shérif du comté de Los Angeles, Alex Villanueva

Les autorités ont indiqué que Tiger Woods excédait la limite de vitesse permise lorsque son véhicule utilitaire sport s’est renversé dans le sud de la Californie il y a un peu moins de deux mois, entraînant d’importantes blessures au golfeur étoile.

Woods circulait à une vitesse oscillant entre 135 et 140 km/h sur une route située en banlieue de Los Angeles qui affichait une limite permise de 70 km/h, a indiqué le shérif du comté de Los Angeles Alex Villanueva mercredi.

Cette route, dont un tronçon suit une pente descendante, est reconnue pour provoquer de nombreux accidents. D’ailleurs, les automobilistes peuvent atteindre de telles vitesses qu’une sortie d’urgence a été aménagée pour ceux qui perdent le contrôle, tout juste après le site de l’accident de Woods.

Villanueva croit que la vitesse excessive est responsable de l’accident du 23 février, ainsi que la perte de contrôle de Woods au volant de son VUS.

Les enquêteurs n’ont pas exigé de mandat pour obtenir un échantillon sanguin de Woods, qui aurait pu servir à détecter la présence de drogue ou d’alcool. Cependant, les enquêteurs ont analysé la boîte noire du véhicule quelques jours après l’accident.

Woods se trouve présentement en Floride, où il récupère de nombreuses interventions chirurgicales.

Woods, qui a grandi dans le secteur de Los Angeles, y était de retour en février afin d’être l’hôte d’un tournoi de la PGA — le tournoi sur invitations Genesis — au Riviera Country Club.

Il était au volant du VUS prêté par le tournoi lorsqu’il a heurté une bordure située au milieu de la route. Le VUS a traversé les voies en sens inverse avant d’effectuer des tonneaux et de terminer sa course près d’un arbre.

À voir en vidéo