Grand Prix de Formule 1 d'Allemagne - Schumacher est prêt à égaler son propre record de victoires en une saison

Hockenheim, Allemagne — Michael Schumacher a fait un pas de plus en route pour égaler son propre record de succès en une saison, hier. Il a réalisé le temps le plus rapide des essais libres en prévision du Grand Prix d'Allemagne de Formule 1.

Par une journée chaude où la température de la piste est montée à 45 degrés, Schumacher a bouclé le tour du circuit de 4,574 km en une minute 15,001 secondes après s'être classé deuxième en matinée.

Schumacher n'a pas été incommodé par la chaleur.

«Cette première journée à Hockenheim a été plutôt plaisante, a déclaré Schumacher. Je suis content de la situation. C'est une excellente manière de nous préparer aux qualifications de demain [aujourd'hui] et à la course.»

Le directeur de l'écurie Jean Todt s'est montré plus prudent.

«Cette journée a été caractérisée par la chaleur, a-t-il commenté. Nous avons travaillé sur la comparaison des deux types de pneumatiques à notre disposition.»

Le sextuple champion du monde peut remporter ce week-end, chez lui en Allemagne, sa onzième course cette année, égalant ainsi son propre record. Mais nul n'est prophète en son pays et l'Allemagne est le circuit sur lequel «Schumi» a le moins gagné.

En 11 départs pris à son GP national, Schumacher n'a en effet triomphé qu'à deux reprises, ce qui constitue son plus mauvais résultat de tous les circuits. Et le malaise semble même plus profond si l'on se souvient que c'est également en Allemagne, en 2001, que «Schumi» a dû abandonner pour la dernière fois en course en raison d'un problème mécanique.

Il avait également pris une modeste septième place l'an dernier, loin d'un podium qu'il a rarement manqué lors des cinq dernières années sur tous les autres circuits.

Le Finlandais Kimi Raikkonen, sur McLaren-Mercedes, a confirmé ses prétentions et les progrès de la MP4-19B dans la hiérarchie en se classant deuxième de la session d'après-midi, après une troisième place le matin. Il a réussi son meilleur tour en 1 min 15 s 045. «Nous avons accompli le programme prévu et nous sommes assez satisfaits de la façon dont cela s'est déroulé, a-t-il mentionné. Il fait chaud mais vous ne le sentez pas vraiment quand vous êtes dans la voiture.»

Raikkonen a terminé deuxième derrière Schumacher il y a deux semaines au Grand Prix de Grande-Bretagne et a marqué des points à ses quatre dernières courses après en avoir récolté seulement un lors des sept premières. «La voiture est ok, je pense que nous avons effectué le bon choix concernant les pneus», confiait-il tout en gardant la tête froide.

Briseur de rêve

Schumacher risque à nouveau de briser les rêves de la concurrence puisque le «baron rouge» est en passe d'égaler ce week-end son propre record de victoires (11) en une saison qui remonte à 2002. Le pilote Ferrari l'avait alors établi en 17 courses. Demain en Allemagne se disputera seulement le douzième Grand Prix de l'année...

«Hockenheim, pour moi, a toujours été un des rendez-vous les plus importants de la saison, même si cela n'a pas été le théâtre de mes meilleurs moments dans le passé», a-t-il reconnu.

Schumacher se présente en Allemagne avec le même défi qu'en Angleterre il y a deux semaines: parvenir à décrocher une troisième victoire sur ce circuit afin d'améliorer les statistiques.

«J'ai fait en sorte d'améliorer mon record ici, avait déclaré le pilote à Silverstone. J'espère faire de même à Hockenheim.»

Pour cela, il devra néanmoins se méfier de l'écurie McLaren en net regain de forme et du vainqueur de l'an passé, le Colombien Juan Pablo Montoya (Williams-BMW).

Le GP d'Allemagne peut aussi être l'occasion pour Ferrari d'asseoir définitivement sa domination sur la F1 avec un nouveau titre mondial des constructeurs. Mais il faudra pour cela compter dans le même temps sur la faillite des adversaires. Ferrari possède 95 points d'avance sur Renault avant la course. Si l'écurie au cheval cabré en possède 108 demain soir, alors le sort en sera scellé et elle décrochera son sixième titre mondial consécutif, le quatorzième de sa prestigieuse histoire.

«Nous préférerions le faire ici, a reconnu Schumacher. Ce serait un beau cadeau pour nos fans si nous pouvions le faire.»

À moins d'une maladie ou d'une blessure, Schumacher est lui aussi promis à un nouveau titre mondial à la fin de la saison, le septième de sa carrière.