Les Expos - Le flou persiste

Et si, contre toute attente, les Expos étaient de retour à Montréal en 2005?

«Je vous dis depuis trois ans, a déclaré le président des Expos Tony Tavares, qu'à mon avis, c'est la dernière saison de l'équipe à Montréal. Mais je pourrais me tromper une quatrième fois... »

Franchement et sans détour, Tavares a précisé hier qu'il n'a pas été avisé par le baseball majeur qu'une décision ait été prise en ce qui concerne la délocalisation des Expos et il s'est empressé de signaler que, pour le moment, la seule personne qui le savait, c'était Bud Selig.

Les informations selon lesquelles le baseball a décidé que les Expos seront à Washington la saison prochaine ne seraient qu'une interprétation.

«J'ai ma propre opinion, a révélé Tavares, mais je n'ai aucune information de l'intérieur. Le seul qui le sait, c'est Bud Selig, et je pense qu'il n'a pas encore arrêté une décision. Du moins, il ne m'a pas encore appelé.»

Jeudi, il a été rapporté que les joueurs des Expos avaient été avisés, la veille, par Gene Orza, le bras droit de Don Fehr, le directeur exécutif de l'Association des joueurs, que Washington avait été choisi pour être le prochain domicile des Expos.

Orza, qui est le conseiller juridique de l'Association des joueurs, a profité de la visite des Expos à New York, où se trouvent les bureaux de l'Association, pour s'entretenir avec les joueurs de l'équipe.

«J'ai pris connaissance des propos d'Orza, a noté Tavares. Tout ce qu'il a dit, c'est exprimer une opinion personnelle. Il semble que le baseball majeur prendra une décision en août.»

L'automne dernier, il avait annoncé qu'une décision serait prise au milieu de la saison mais l'échéance, comme l'an passé, a été repoussée à une date ultérieure. Lors de la pause du match des étoiles, Selig a précisé qu'une décision serait connue cet été, soulignant par la même occasion qu'il ne concevait pas que les Expos puissent être de retour à Montréal. Mais il est clair qu'il s'est accordé une meilleure marge de manoeuvre tout en gardant toutes les portes ouvertes.

En plus de Washington, où il n'y a plus d'équipe depuis le déménagement des Sénateurs au Texas après la saison 1971, le nord Virginie et Portland, en Oregon, sont des candidats de valeur mais Las Vegas, dit-on dans le milieu du baseball, aurait intensifié ses efforts récemment pour obtenir les Expos.

Pas avisés

«Nous n'avons pas été avisés qu'on jouerait à Washington l'an prochain, a dit Brian Schneider, le représentant des joueurs des Expos. C'est une possibilité et tout le monde peut faire des interprétations. Nous n'avons aucune idée de la décision qui sera prise et quand elle sera annoncée. La mi-août est maintenant la date d'échéance.»

Pour une deuxième année de suite, les joueurs des Expos ont accepté de disputer un calendrier qui comprend 22 matchs à domicile à Porto Rico afin de générer plus de revenus. Mais c'est un calendrier trop exigeant qui empêche l'équipe de batailler d'égal à égal avec les autres. Le calendrier nuit à l'équipe en raison des voyages trop nombreux et c'est un facteur important qui a contribué au piètre rendement des Expos jusqu'à maintenant cette saison.

Les joueurs des Expos ne veulent plus d'un calendrier partagé et on les comprend. Ils étaient de retour à Montréal hier après une absence d'un mois. Leur dernier match au Stade olympique remontait au 24 juin. Ils sont incapables de rivaliser avec les autres équipes avec un calendrier aussi exigeant.