Cole Caufield signe son contrat d’entrée avec le Canadien

Le premier choix de l’équipe (15e au total) lors du repêchage de 2019 a terminé son séjour universitaire aux États-Unis, dans la NCAA.
Photo: Kevin Light/Getty Images/AFP Le premier choix de l’équipe (15e au total) lors du repêchage de 2019 a terminé son séjour universitaire aux États-Unis, dans la NCAA.

L’attaquant Cole Caufield a signé son contrat d’entrée de trois ans avec le Canadien de Montréal, samedi, et il rejoindra le Rocket de Laval dans la Ligue américaine dès la fin de sa quarantaine obligatoire.

Le Canadien en a fait l’annonce en soirée, par voie de communiqué, et le Rocket a confirmé plus tard que Caufield se joindra à eux à son arrivée au pays.

En vertu de cette entente, Caufield sera sous contrat avec le Canadien jusqu’à la fin de la saison 2022-23. S’il fait le saut dans la Ligue nationale dès cette saison, l’ailier droit de 20 ans recevra un salaire de 700 000 dollars US.

Pour les deux années suivantes, Caufield empochera 832 500 dollars par saison dans la Ligue nationale. Son contrat prévoit un salaire de 70 000 dollars dans la Ligue américaine.

Un boni à la signature de 92 500 dollars pour chacune des trois saisons de l’entente, de même que des bonis de performance pouvant atteindre 300 000 dollars en 2021-2022 et 850 000 dollars en 2022-2023 sont aussi prévus dans le contrat.

Le premier choix de l’équipe (15e au total) lors du repêchage de 2019 a terminé son séjour universitaire aux États-Unis, dans la NCAA.

Son équipe, les Badgers de l’Université du Wisconsin, a été éliminée dès le premier tour du Championnat national de la NCAA, par les Beavers de l’Université Bemidji State, vendredi. Caufield avait enregistré trois points, dont deux buts, dans la défaite de 6-3 de son équipe.

Après l’élimination de son équipe, Caufield était libre de s’entendre avec le Canadien ou de retourner à l’université.

Caufield a malgré tout connu un passage impressionnant dans la NCAA, ayant terminé au premier rang des pointeurs de la division Big Ten en 2020-2021 avec 52 points en 31 matchs.

Il a aussi été nommé meilleur joueur dans cette division la saison dernière, en plus de mener la NCAA au chapitre des buts.

L’Américain a passé les deux dernières saisons avec les Badgers.

En conférence de presse samedi avant-midi, le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, avait laissé entendre que le dossier de Caufield progressait.

Il avait invité les journalistes à demeurer aux aguets pendant les prochains « heures, jours ou semaines », tout en marquant une certaine hésitation lorsqu’il a déclaré « prochaines heures ».

« C’est un joueur qui a du talent exceptionnel. On entend parler qu’il est possible qu’il gagne le (trophée) Hobey-Baker (remis au meilleur joueur de hockey universitaire). Il a presque un but par match. Encore là, entre le collège américain et la Ligue nationale, c’est un très grand saut », a rappelé le directeur général du Tricolore.

Le Rocket de Laval trônait au sommet de la division canadienne de la Ligue américaine, samedi soir, avec une fiche de 13-4-2.

À voir en vidéo