Un joueur du Canadien de Montréal infecté par un variant

Les matchs prévus cette semaine entre le Canadien et les Oilers ont été remis, ainsi que le match face aux Sénateurs d’Ottawa qui était à l’horaire dimanche.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Les matchs prévus cette semaine entre le Canadien et les Oilers ont été remis, ainsi que le match face aux Sénateurs d’Ottawa qui était à l’horaire dimanche.

La saison du Canadien de Montréal est paralysée puisqu’un joueur a été infecté par un variant du coronavirus, a confirmé jeudi le directeur général, Marc Bergevin.

L’identité du joueur infecté demeure inconnue puisque le protocole de la LNH ne permet pas à l’équipe de la dévoiler. Toutefois, les noms de Joel Armia et Jesperi Kotkaniemi se retrouvent sur la liste de la LNH des joueurs non disponibles en raison du protocole lié à la COVID-19, il est donc permis de croire que l’un des deux Finlandais est le joueur infecté.

L’autre joueur aurait eu des contacts rapprochés, tout comme d’autres membres de l’organisation.

« Nous faisons du traçage. Il y a plus de deux joueurs qui ont eu des contacts rapprochés, a expliqué Bergevin en visioconférence. Nous n’avons pas pris de chance avec la santé des joueurs. Aussi, la LNH craint qu’il y ait eu des cas de contamination sur la patinoire ailleurs dans la ligue depuis le début de la saison. Nous n’avons donc pas pris de chance. »

Nous faisons du traçage. Il y a plus de deux joueurs qui ont eu des contacts rapprochés.

 

La situation a déraillé lundi, quand le résultat d’un test de dépistage s’est avéré positif. La rencontre entre le Canadien et les Oilers d’Edmonton a été remise quelques minutes seulement avant le début de la période d’échauffement.

Les deux autres duels prévus cette semaine entre le Canadien et les Oilers ont été reportés, ainsi que le match face aux Sénateurs d’Ottawa qui était à l’horaire dimanche.

Prudent dans ses propos puisque limité dans les informations qu’il peut partager en raison du protocole de la LNH, Bergevin a malgré tout dit avoir confiance de voir le Canadien reprendre ses activités dès lundi.

« Même les experts ne savent pas tout des moyens de propagation du virus, a rappelé Bergevin. Parfois, ça peut prendre trois ou quatre jours avant que l’infection se manifeste. Mais nous prenons toutes les précautions recommandées par la ligue et l’association des joueurs.

« Si tout reste comme c’est là, nous serons de retour à l’entraînement lundi. »

Bergevin a également précisé que le joueur infecté se sentait bien et qu’il était impossible de savoir comment il avait contracté le virus.

« Il y a tellement de possibilités, a-t-il rappelé. Ça peut être arrivé pendant un voyage, dans un ascenseur, je n’en ai aucune idée.

« Il y a des gens qui vont mourir du virus et ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas été prudents », a-t-il ajouté.

Du positif et du négatif

Les joueurs n’ont pas accès au centre d’entraînement pendant l’arrêt des activités. Bergevin a cependant indiqué que le personnel d’entraîneurs et les préparateurs physiques organisaient des activités virtuelles pour garder les joueurs actifs.

La semaine de congé imprévue permettra aux joueurs de reprendre des forces et de soigner leurs blessures. Tyler Toffoli devait notamment rater au moins les trois matchs face aux Oilers.

Cependant, le calendrier du Tricolore était déjà bien rempli d’ici la fin de la saison et il le sera encore plus avec quatre rencontres à reprogrammer.

Bergevin a indiqué que la campagne du Canadien sera vraisemblablement prolongée au-delà de la date prévue, le 8 mai, afin de pouvoir reprendre une portion des matchs reportés. La LNH a déjà dû déplacer un match au 9 mai et trois au 10 mai en raison de situations liées à la COVID-19 aux États-Unis.

« J’ai vu le calendrier hier [mercredi]. Nous allons bouger des matchs qui vont affecter d’autres équipes aussi, pas seulement celles que nous devions affronter, a dit Bergevin. Nous allons déplacer ces matchs-là pour en jouer le plus possible d’ici la fin prévue de la saison. »

Bergevin a indiqué que la LNH dévoilera les changements au calendrier dans les prochains jours, probablement quand il deviendra certain que l’équipe pourra retourner au travail lundi.

À voir en vidéo