L’arbitre Tim Peel poussé à la retraite pour un commentaire déplacé

Peel, âgé de 54 ans, avait déjà prévu de prendre sa retraite le mois prochain.
Photo: Derik Hamilton Associated Press Peel, âgé de 54 ans, avait déjà prévu de prendre sa retraite le mois prochain.

La carrière de Tim Peel comme arbitre de la LNH est terminée. Un microphone de la télévision a capté sa voix, disant qu’il voulait décerner une pénalité aux Predators de Nashville.

La ligue a annoncé, mercredi matin, que Peel « ne travaillera plus pendant les matchs de la LNH maintenant ou dans l’avenir. » Peel, âgé de 54 ans, avait déjà prévu de prendre sa retraite le mois prochain.

« La conduite de Tim Peel se veut en contradiction directe avec ce principe qui constitue la pierre angulaire de ce que nous attendons de nos officiels, et ce à quoi nos partisans, nos joueurs, nos entraîneurs et tous ceux qui sont associés à notre sport s’attendent et méritent, a déclaré Colin Campbell, vice-président aux opérations hockey de la LNH. Il n’y a aucune justification à ses commentaires, quel que soit le contexte ou l’intention. »

La LNH a conclu que c’était la voix de Peel qui a été entendue lors de la diffusion télévisée du match à domicile des Predators contre les Red Wings de Detroit lorsque l’attaquant Viktor Arvidsson des Predators s’est vu infliger une pénalité mineure au début de la deuxième période.

« Ce n’était pas grand-chose, mais je voulais donner une pénalité [juron] à Nashville au début de la », dit la voix de l’officiel non identifié avant que le micro ne soit coupé. Peel travaillait en compagnie de son collègue arbitre Kelly Sutherland.

Les Predators ont gagné 2-0 et ont reçu quatre pénalités, contre trois pour les Red Wings.

Le site Web de l’Association des officiels de la LNH indique que Peel a arbitré 1334 matchs de saison ordinaire et 90 matchs éliminatoires. Son premier match remonte à 1999.

Peel a également participé au match des étoiles de la LNH en 2012 à Ottawa, aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014 et à deux matchs extérieurs de la Classique hivernale.

L’entraîneur des Predators, John Hynes, a révélé après le match que son opinion importait peu sur ce que l’officiel a dit. « Mais les arbitres sont des employés de la ligue et, plutôt que de commenter la situation, c’est un problème dont je pense que la ligue devra s’occuper », a affirmé Hynes.

Il a ajouté que son équipe, dont la fiche est 5-3-1 à ses neuf derniers matchs, s’efforce d’éviter d’utiliser des excuses après avoir vécu un périple à l’étranger de 16 jours, le plus long de l’histoire de l’équipe. Hynes a encouragé ses joueurs à contrôler ce qu’ils peuvent.

« Nous ne sommes pas tellement préoccupés de ce qui se passe dans ces situations, car nous devons être en mesure d’écouler la pénalité, nous devons être prêts à jouer, et c’est ce que j’ai vraiment aimé de la réaction de notre équipe », a conclu Hynes.

À voir en vidéo