Victoire du Canadien de Montréal face aux Jets de Winnipeg

Après deux matchs difficiles contre les Flames à Calgary, le Tricolore a rebondi et offert du jeu un peu plus structuré contre les Jets.
Photo: Fred Greenslade La Presse canadienne Après deux matchs difficiles contre les Flames à Calgary, le Tricolore a rebondi et offert du jeu un peu plus structuré contre les Jets.

Les changements apportés par l’entraîneur-chef par intérim du Canadien de Montréal Dominique Ducharme depuis quelques matchs commenceraient-ils à porter fruit ?

Le Canadien a conclu sa première moitié de saison écourtée par la pandémie de coronavirus sur une bonne note, lundi soir, en disposant des Jets de Winnipeg 4-2.

Pour l’occasion, Ducharme avait remanié ses trios et ses paires en défensive à la recherche d’une étincelle. Après deux matchs difficiles contre les Flames à Calgary, le Tricolore a rebondi et offert du jeu un peu plus structuré. Il présente maintenant un dossier de 4-3-3 depuis la nomination de Ducharme.

« J’ai aimé comment nous avons joué ; j’ai aimé nos trois paires en défensive. J’ai aimé ce que nous avons fait collectivement. À partir du gardien de but, jusqu’aux défenseurs, en passant par les attaquants. J’ai aimé la façon dont nous avons joué », a répété Ducharme en visioconférence.

« Tous nos joueurs ont fait du bon travail, et c’est comme ça qu’on a du succès comme équipe. Nous avons besoin de tous nos joueurs, et nous avions confiance qu’avec notre façon de jouer — qu’on avait oubliée à Calgary — nous allions obtenir des résultats. Et c’est comme ça qu’on deviendra de plus en plus constants aussi », a-t-il ajouté.

Jesperi Kotkaniemi, Josh Anderson et Tyler Toffoli, avec un doublé — dont un but dans un filet désert avec 48 secondes à jouer -, ont marqué pour le Canadien (13-8-7), qui a franchi le seuil de la mi-saison en disputant une 28e rencontre. Anderson et Toffoli ont également ajouté une mention d’aide chacun à leur fiche.

Kyle Connor, avec deux buts en avantage numérique, a riposté pour les Jets (17-9-2), qui étaient tout feu tout flamme depuis leur cuisant revers de 7-1 encaissé face au Tricolore au Centre Bell le 6 mars dernier.

Carey Price, qui disputait son 700e match en carrière, a effectué 34 arrêts pour signer la victoire. Son adversaire, Connor Hellebuyck, a repoussé 27 tirs devant la cage des Jets.

Phillip Danault, dont la présence était incertaine en raison d’une mystérieuse blessure subie lors du dernier match contre les Flames, a pivoté un trio complété par Tomas Tatar et Joel Armia.

En défensive, Xavier Ouellet a disputé son premier match cette saison. Il s’est bien débrouillé en compagnie d’Alexander Romanov.

Le Canadien complétera cette série de deux rencontres face aux Jets mercredi soir, avant de rentrer au bercail.

Les bottines suivent les babines

Le trio formé de Jonathan Drouin, Kotkaniemi et Anderson a été particulièrement menaçant tout au long de la rencontre. Ce n’est pas comme si Anderson n’avait pas prévenu tout le monde, la veille.

Anderson avait déclaré dimanche que ses coéquipiers et lui voleraient sur la patinoire pour le début de la rencontre face aux Jets. Et il l’a prouvé rapidement.

Après un revirement en zone neutre, Anderson a plongé pour pousser la rondelle hors de la portée du défenseur des Jets Derek Forbort, en direction de Drouin sur le flanc droit.

Le Québécois l’a ensuite rapidement refilé à Kotkaniemi, seul à l’embouchure du filet, qui a poussé le disque derrière le gardien des Jets pour ouvrir la marque à 4:01. Il s’agissait de son quatrième but de la campagne.

« Tu peux parler pendant des semaines, mais si tu n’agis pas, alors ça ne sert à rien. […] On savait qu’Andy allait jouer un gros match ce soir, et c’est ce qu’il a fait pour montrer l’exemple », a résumé Drouin.

Ce filet était important puisque le Tricolore présente maintenant un dossier de 12-3-3 lorsqu’il marque le premier but cette saison.

« On voulait garder ça simple ce soir, surtout après les deux derniers matchs à Calgary. Nous avons dirigé des rondelles vers le filet adverse, fait de la circulation autour du filet (des Jets), donc on a joué un bon match ce soir contre une bonne équipe », a évoqué Drouin.

Drouin a aussi exploité sa vitesse pour forcer le défenseur des Jets Neal Pionk à écoper d’une pénalité pour avoir accroché en début de deuxième période, mettant la table pour le deuxième avantage numérique du CH dans la rencontre.

Anderson a alors porté la marque à 2-0 à 5:33, après avoir profité d’une mêlée devant Hellebuyck pour s’emparer d’un disque libre et le soulever au fond de la cage des Jets. Le Tricolore s’est ensuite serré les coudes pour s’assurer la victoire.

« Nous sommes restés pris dans notre zone en début de rencontre, mais nous avons élevé notre niveau de jeu d’un cran par la suite. Tout le monde a mis l’épaule à la roue, et ça nous a permis d’obtenir deux gros points de classement. Il faudra maintenant s’assurer de poursuivre sur cette lancée », a résumé Anderson.

À voir en vidéo