Amar Sejdic souhaite bâtir sur 2020

Le footballeur de 24 ans estime qu’il est encore trop tôt pour savoir quel rôle il va jouer sous Nancy.
Photo: Alex Menendez/Getty Images/AFP  Le footballeur de 24 ans estime qu’il est encore trop tôt pour savoir quel rôle il va jouer sous Nancy.

Amar Sejdic aimerait contribuer davantage aux succès du CF Montréal en 2021. Mais il n’estime pas avoir à regagner la confiance du personnel d’entraîneurs malgré la promotion octroyée à Wilfried Nancy.

« Je ne pense pas avoir à refaire mes preuves de nouveau. En revanche, je crois que la complaisance n’est pas bonne pour quiconque, a-t-il déclaré au cours d’une visioconférence, jeudi. Tout est mérité et rien ne vous est donné.

« Ma relation avec Wilfried est basée sur le respect, alors je ne m’attends pas à ce qu’elle change, même s’il est maintenant entraîneur-chef, a-t-il ajouté plus tard dans la conversation. Finalement, ce n’est qu’un titre et je suis très heureux de travailler pour lui. »

Le choix de deuxième tour de l’Impact en 2019 a disputé 14 matchs la saison dernière, dont 7 comme partant, marquant deux fois en près de 700 minutes de jeu, des statistiques qu’il aimerait bien bonifier.

« Je veux continuer de m’améliorer comme joueur et comme personne. Je veux aller un peu plus vers l’avant dans mon jeu, marquer plus de buts, des buts importants, et ajouter plus d’aides. Je veux qu’on sache qu’on peut me faire confiance quand je suis sur le terrain. »

À ce sujet, le footballeur de 24 ans estime qu’il est encore trop tôt pour savoir quel rôle il va jouer sous Nancy.

« Il est encore tôt dans le camp. La plupart des gars se remettent encore des effets de la quarantaine, alors il est trop tôt pour discuter de schémas ou de nos rôles. Il reste encore beaucoup de temps pour avoir ces conversations avec l’entraîneur. Au fur et à mesure que le camp va se développer, ces choses s’éclairciront d’elles-mêmes. »

Jeune, mais confiant

Si Sejdic est assuré de demeurer avec la première équipe, ce n’est pas le cas Rida Zouhir. Le Montréalais de 17 ans issu de l’académie du club dispute avec confiance son premier camp avec la première équipe.

« Je suis à l’aise, pour être honnête, a-t-il assuré. Je suis monté avec le groupe pro et je pense que j’étais prêt. Je pense que 16 ans, 17 ans ou 29 ans, ça ne veut rien dire. Si tu es prêt physiquement, mentalement et techniquement, n’importe quel joueur se concentre sur la tâche et il fait ce qu’il aime. »

Le milieu de terrain qui se décrit comme un joueur complet et imposant termine ses études secondaires. Sa participation au programme sports-études de l’école secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry lui permet de bien gérer son temps. Mais Zouhir a un objectif en tête : se tailler une place avec les pros.

« L’objectif cette année est d’avoir le plus de minutes possible. On ne sait jamais ce qui peut arriver : les blessures, des gens rappelés en équipe nationale, etc. J’ai 17 ans, j’apprends des plus grands. »

Le camp du CF Montréal se poursuit au Centre Nutrilait. L’équipe partira pour la Floride, où elle s’établira au minimum pendant les premières semaines de la saison, début avril.