Tour de France - Encore et toujours Armstrong

Le Tour de France portait bien son surnom de «Grande Boucle», hier, en pleine montagne.
Photo: Agence Reuters Le Tour de France portait bien son surnom de «Grande Boucle», hier, en pleine montagne.

Le Grand-Bornand — L'Américain Lance Armstrong (US Postal), invincible dans sa quête d'une sixième victoire consécutive dans le Tour de France, a remporté jeudi la 17e étape disputée sur 204,5 km entre Le Bourg-d'Oisans et Le Grand-Bornand.

Le Texan de 32 ans, qui a signé son troisième succès d'étape d'affilée, a encore consolidé son maillot jaune de leader. Au terme de cette dernière étape alpestre, il a devancé au sprint le champion d'Allemagne Andreas Kloden (T-Mobile) et le vainqueur du Tour 1997 Jan Ullrich (T-Mobile).

«C'est une surprise, a commenté l'Américain. Dans les derniers 5-10 km, c'était très tactique. Ce Tour de France est très spécial pour moi, et je ne fais pas de cadeau cette année. Ma condition physique est super et l'équipe est incroyable. On contrôle tout et il n'y a pas de problème.»

Armstrong a signé son quatrième succès d'étape depuis le début de la course, son troisième d'affilée après ses victoires à Villard-de-Lans et dans l'Alpe d'Huez. L'Américain a également remporté le contre-la-montre par équipes avec ses coéquipiers de l'US Postal. Au classement général, Armstrong, qui a empoché 20 secondes de bonification grâce à sa nouvelle victoire d'étape, devance l'Italien Ivan Basso (CSC) de 4:09 minutes. Kloden est 3e, à 5:11 minutes (temps officieux).

Le Français Richard Virenque (Quick Step), qui a passé une grande partie de l'étape aux avant-postes, est désormais assuré de terminer premier du classement du meilleur grimpeur.

À moins d'un accident, Virenque décrochera donc son septième maillot à pois sur les Champs-Élysées. Aucun coureur n'en a jamais remporté plus de six.

«Aujourd'hui, c'était une journée difficile pour moi, a commenté le Varois. Il fallait conclure les choses. J'ai encore passé la journée devant mais c'est revenu dans le dernier col. Mais ce qui était important aujourd'hui, c'était de marquer des points, et je suis aller les chercher avec le courage. J'ai beaucoup stressé ces derniers temps. Maintenant je vais commencer à apprécier les choses et à savourer.»