Expos 4, Mets 1 - Une victoire convaincante

New York — Tony Batista a des gestes un peu excentriques quand il est sur le terrain. Il a d'abord une drôle de position dans le rectangle. Son pied gauche pointe vers le troisième but. Il doit faire un petit pas de danse pour frapper la balle. Quand il capte un roulant, il fait cinq ou six pas vers le premier coussin après avoir lancé la balle. Et de temps en temps, il claque un circuit.

Hier, il a frappé son 13e circuit de la saison, un coup de deux points après deux retraits en huitième, et a permis aux Expos de disposer des Mets de New York 4-1. Batista s'est même permis de s'applaudir lui-même quand il a croisé le marbre. C'est lui qui domine chez les Expos avec 49 points produits.

Brad Wilkerson a lui aussi bouclé le circuit.

Les Expos ont ainsi mis fin à leur premier périple de la deuxième moitié de saison avec un dossier de 3-5.

Batista a obtenu son circuit aux dépens du vétéran gaucher John Franco (2-7), qui a quitté sous les huées de la foule de 27 637 spectateurs. La victoire est allée à la fiche de Luis Ayala (2-6), qui a lancé une septième manche parfaite.

Le gaucher Joe Horgan, qui prend de l'assurance, et Chad Cordero ont fait le reste. Cordero a mérité un huitième sauvetage.

Un roulant du frappeur suppléant Ron Calloway a donné un point d'assurance aux Expos en neuvième quand il a poussé Orlando Cabrera au marbre.

C'est peut-être le dernier point que Cabrera aura marqué avec les Expos. Le directeur général Omar Minaya a confirmé que la journée d'aujourd'hui pourrait être fort occupée.

On peut dire aussi que Zach Day a réussi sa rentrée. Après avoir raté deux départs en raison d'une tendinite à l'épaule, il a limité les Mets à six coups sûrs et un seul point en six manches. Il a quitté après avoir effectué 86 tirs et avoir livré une belle lutte au gaucher Tom Glavine, qui n'a pas lui non plus pris part à la décision, cédant sa place à un frappeur suppléant en septième.

Les Mets ont marqué un premier point en cinquième grâce à la complicité de l'arbitre du marbre Marty Foster.

Après un retrait, le jeune joueur de troisième but David Wright, qui avait disputé son premier match dans les ligues majeures la veille, a obtenu le premier coup sûr de sa carrière, un double dans la gauche. On a ensuite servi un but sur balles intentionnel au receveur Jason Phillips pour affronter Glavine, qui est considéré comme un bon frappeur parmi les lanceurs.

Day lui a donné un autre but sur balles, mais deux de ces tirs étaient clairement dans la zone des prises. Avec les buts remplis, un roulant au champ intérieur de Jose Reyez a permis à Wright de marquer.

Wilkerson a claqué à la manche suivante son 18e circuit de la saison pour égaler les chances, mais il a fallu l'intervention de Frank Robinson pour que Tim Tschida, l'arbitre du deuxième, accorde enfin le circuit. Il avait d'abord déclaré que la balle n'avait pas franchi la clôture, mais les reprises indiquaient clairement le contraire.

Rien n'est jamais acquis facilement aux Expos.

En fin de manche, ce fut au tour des Mets de laisser s'échapper une belle chance de marquer. Après deux retraits, le voltigeur de droite Richard Hidalgo a obtenu un simple et Mike Cameron a suivi avec un double dans la gauche. Hidalgo n'avait aucune chance de marquer. Mais il a fait quelques pas de trop en contournant le troisième et a été retiré facilement.

Mais en septième, ce fut au tour des Expos de subir un sort semblable. Orlando Cabrera a claqué un double et a filé au troisième quand Terrmel Sledge a déposé l'amorti.

Mais Glavine s'en est sorti grâce à deux roulants. Celui du frappeur suppléant Henry Mateo était frappé avec force et il a fallu un bon jeu de Reyes pour le retirer.