Mikaël Kingsbury s’offre un sixième titre de champion du monde

Mikaël Kingsbury demeure le maître incontesté de la discipline des bosses.
Photo: Jeff Swinger Archives Associated Press

Mikaël Kingsbury demeure le maître incontesté de la discipline des bosses.

Mikaël Kingsbury demeure le maître incontesté de la discipline des bosses.

L’athlète de Deux-Montagnes n’a peut-être pas offert sa performance la plus inspirée en finale des bosses en parallèle, mais ce fut suffisant pour lui offrir un sixième titre mondial en carrière, mardi matin, à Almaty au Kazakhstan.

Il a totalisé seulement 80,51points – il en avait obtenu 87,74 en quarts de finale – mais son rival, l’Australien Matt Graham, a commis une erreur et a chuté en fin de parcours.

Vingt-quatre heures plus tôt, Kingsbury s’était déjà assuré le titre des bosses individuelles à ces championnats du monde. À 28 ans, il réédite sa performance des mondiaux de Deer Valley, en 2019, en réalisant le doublé.

Ce sacre est d’autant plus satisfaisant qu’il a été à l’écart des pistes pendant plus d’un mois cette saison après s’être fracturé deux vertèbres à l’entraînement début décembre.

Le Japonais Ikuma Hiroshima, vainqueur du Britanno-Colombien Brenden Kelly dans la petite finale, a complété le podium.

Le Québécois Laurent Dumais s’est incliné face à Hiroshima en huitièmes de finale.

Chez les dames, la Russe Anastasiia Smirnova, âgée de 18 ans, a eu le meilleur de justesse sur sa compatriote Viktoriia Lazarenko.

La Kazakhe Anastissiya Gorodko a défait la Britanno-Colombienne Sofiane Gagnon dans la petite finale et elle est montée sur la troisième marche du podium.

Justine Dufour-Lapointe a été éliminée dès les huitièmes de finale et sa sœur, Chloé Dufour-Lapointe, a perdu son premier duel de la journée pour terminer au 19e rang.
 

À voir en vidéo