Le Canadien s’améliore, mais les résultats doivent suivre

Si le Tricolore a réussi à freiner sa série de cinq revers en battant les Sénateurs d’Ottawa mardi, il n’en demeure pas moins que l’équipe présente un dossier de 1-1-2 sous les ordres de l'entraîneur-chef par intérim, Dominique Ducharme.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Si le Tricolore a réussi à freiner sa série de cinq revers en battant les Sénateurs d’Ottawa mardi, il n’en demeure pas moins que l’équipe présente un dossier de 1-1-2 sous les ordres de l'entraîneur-chef par intérim, Dominique Ducharme.

L’entraîneur-chef par intérim du Canadien de Montréal, Dominique Ducharme, a affirmé deux fois cette semaine qu’il était en avance sur son plan dans les ajustements qu’il voulait apporter au jeu de l’équipe. Pour leur part, les résultats continuent de se faire attendre.

Si le Tricolore a réussi à freiner sa série de cinq revers en battant les Sénateurs d’Ottawa mardi, il n’en demeure pas moins que l’équipe présente un dossier de 1-1-2 sous les ordres de Ducharme. L’électrochoc du congédiement de Claude Julien et de Kirk Muller n’a pas été instantané. Le directeur général Marc Bergevin doit souhaiter que les ajustements apportés par Ducharme commencent vite à rapporter des dividendes.

Ducharme a noté jeudi soir, après la défaite en prolongation de 4-3 face aux Jets de Winnipeg, que sa troupe avait amassé quatre points sur une possibilité de six à ses trois dernières sorties.

« Ç’aurait pu être trois victoires, a-t-il dit. Je suis content de la manière dont nous jouons, même si ce n’est pas encore parfait. »

Le Canadien a bien mal amorcé la rencontre face aux Jets, commettant quelques erreurs coûteuses et paraissant désorganisé dans sa couverture défensive. À l’autre bout de la patinoire, ce n’était guère mieux alors que l’équipe a appliqué de la pression soutenue lors d’une seule séquence en première période.

« Si l’on regarde le premier but [des Jets], ç’a commencé 30 secondes plus tôt, a analysé Ducharme. Nous avions perdu la rondelle sur un jeu que nous ne devons pas faire. Nous avons commis un revirement près de la ligne centrale et la rondelle est revenue dans notre zone, ce qui a mené ensuite à un dégagement refusé. Ensuite, nous avons perdu la mise au jeu. Oui, la rondelle a dévié sur un patin [sur le but]. Il y a un aspect de malchance, mais nous avions couru après la malchance.

« Parfois, la chance est un facteur, mais il y a une chose que nous contrôlons, c’est d’essayer des jeux à haut pourcentage de réussite. Ça va aider à avoir la chance de votre côté. »

De leur côté, les joueurs ont soutenu les propos de Ducharme concernant la vitesse à laquelle l’apprentissage progresse.

« Ce sont des séances intensives, mais les joueurs sont attentifs, a souligné le défenseur Shea Weber. Nous voyons les ajustements sur la glace. Nous faisons ce qu’il souhaite. Il reste de mauvaises habitudes du passé, mais nous révisons les séquences et elles deviendront de moins en moins fréquentes. »

L’épanouissement de Drouin

Un joueur pour qui l’apprentissage semble aller particulièrement vite est Jonathan Drouin. Il a toutefois un avantage, puisqu’il a joué sous les ordres de Ducharme pendant trois saisons avec les Mooseheads de Halifax, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Drouin a joué avec fougue au cours des derniers matchs. Il a été récompensé avec deux aides, jeudi.

« “Dom” m’a toujours poussé pour que je sois un joueur qui fait la différence, a mentionné Drouin. Je l’aime comme entraîneur. Il me fait jouer contre de bons joueurs. C’est agréable quand un entraîneur vous pousse pour que vous atteigniez un autre niveau. J’essaie d’apporter quelque chose à chaque match. »

Drouin a aussi dit qu’il était bon « quand je bouge mes pieds et que je suis autour de la rondelle ». Il a ajouté que Ducharme le lui rappelait quand il était au banc.

L’attaquant québécois a également souligné que Ducharme ne pouvait tout faire en même temps.

« Nous ne sommes pas en camp d’entraînement. Il faut donc apporter des ajustements chaque jour, a-t-il indiqué. Il s’assure aussi de ne pas nous remplir la tête avec trop de choses en même temps. Son approche est d’y aller une chose à la fois. »

Si l’approche fonctionne et que l’apprentissage avance rapidement, les résultats devront commencer à suivre, alors que la course aux séries s’annonce corsée dans la section Nord.

À voir en vidéo