Football: Marv Levy se souvient de ses années à Montréal

Levy a mené les Alouettes à trois participations et deux victoires à la Coupe Grey, dont celle en plein Stade olympique, le fameux Ice Bowl.
Photo: Adrian Kraus Associated Press Levy a mené les Alouettes à trois participations et deux victoires à la Coupe Grey, dont celle en plein Stade olympique, le fameux Ice Bowl.

Marv Levy a toujours l’esprit bien aiguisé malgré ses 95 ans bien sonnés. Et il n’a pas besoin de se faire prier pour se remémorer ses années passées à Montréal.

« J’ai passé cinq ans à Montréal : ils sont mémorables », a-t-il dit au cours d’une visioconférence pour promouvoir l’arrivée sur le portail de la Coupe Grey des finales de 1970 à 1979. « Ces années ont été merveilleuses dans ma carrière. »

« C’était une joie que d’y être. Je me rappelle aussi le déménagement de l’Autostade vers le Stade olympique. Les partisans nous y avaient suivis en grand nombre : plus de 60 000 par match ! »

« Je me souviens du merveilleux propriétaire Sam Berger et de sa famille. […] Ce ne sont que 5 de mes 47 années dans le coaching, mais ce sont de très mémorables années. »

Ce sont d’ailleurs Berger et son directeur général de l’époque, J.I. Albrecht, qui sont responsables de la venue de Levy à Montréal.

« J’étais l’adjoint de George Allen avec les Redskins de Washington et on venait juste de perdre au Super Bowl contre les Dolphins de Miami. Je connaissais [Albrecht] depuis plusieurs années, car il était un dépisteur quand j’étais avec les Redskins, et même avant avec les Eagles de Philadelphie et les Rams de Los Angeles. J.I. m’a offert un entretien d’embauche. C’était pour un poste d’entraîneur-chef et j’étais bien intrigué par Montréal, le Canada et la LCF. »

« Je suis allé à l’interview. J’ai beaucoup aimé le propriétaire, qui m’a offert le poste. Je ne me souviens plus si mon salaire avait augmenté à ce moment, mais ça ne me dérangeait pas : c’était pour un poste d’entraîneur-chef.

« Je savais aussi que certains entraîneurs qui étaient passés par la LCF s’étaient retrouvés avec une grosse augmentation de salaire en acceptant un poste dans la NFL par la suite, dont Bud Grant, le grand entraîneur des Vikings du Minnesota. J’étais très enthousiaste à propos de cette nouvelle aventure. »

Et l’aventure a été profitable pour les deux parties : Levy a mené les Alouettes à trois participations et deux victoires à la Coupe Grey, dont celle en plein Stade olympique, le fameux Ice Bowl.

« Je me souviens très bien de cette rencontre, a assuré Levy de son domicile de Chicago. C’était la plus grosse foule pour un match de la LCF à l’époque, la place était remplie, majoritairement de partisans des Alouettes, bien sûr. »

Le match, disputé devant 68 205 spectateurs — toujours un record de la Coupe Grey —, avait été disputé par une température exécrable.

« Il faisait un froid mordant et il neigeait ! Un de nos joueurs a eu l’idée de mettre des agrafes dans nos chaussures. Je n’étais pas au courant et c’était injuste, mais ça nous a donné une bien meilleure emprise sur le terrain gelé. Nous avions finalement gagné 41-6. »

En plus de cette finale de 1977, Levy et les Alouettes ont participé aux finales de 1974 et 1975. Celui qui a dirigé les Chiefs de Kansas City et les Bills de Buffalo dans la NFL est bien heureux que les partisans de la LCF puissent maintenant revoir ces rencontres, diffusées sur le portail Coupe Grey sur demande.

« C’est merveilleux que ces matchs puissent enfin être vus. J’ai relu mes mémoires, que j’ai écrits il y a bien longtemps, pour cette entrevue et de nombreux passages traitent de mon séjour à Montréal. Ça m’a rappelé de très bons souvenirs. Les gens, quelques-uns des grands joueurs que j’y ai dirigés. Nous avons été bénis, ma femme et moi. Nous parlons souvent d’aller y faire un tour. Dès que nous le pourrons, nous le ferons. Quand je dirigeais à Buffalo, nous traversions souvent la frontière pour aller à Niagara-on-the-Lake et à Toronto. »

Levy est d’ailleurs toujours très attaché aux Bills et il a bien apprécié la dernière campagne du club, qui venait de connaître une vingtaine d’années malheureuses.

« J’étais très heureux de les voir connaître du succès. Leur nouvel entraîneur, Sean McDermott, vient de l’Université William & Mary, où j’ai dirigé. Nous sommes en contact et je crois que l’équipe est dans la bonne direction. Je continue d’être un partisan des Bills, comme des Alouettes. »

Très alerte, Levy n’a jamais semblé éprouver des ennuis à replonger dans ses souvenirs au cours de cette entrevue de plus de 30 minutes. À part des ennuis avec son ouïe, le ton est ferme et il s’exprime sans hésitation. Son secret ?

« Certains attribuent leur bonne santé à un âge avancé aux bons vins. Je ne peux pas en dire de même ! Je m’entraîne beaucoup, je fais attention à moi, même si pendant une période, je fumais le cigare, mais j’ai abandonné ça depuis longtemps, a-t-il expliqué. Une bonne alimentation, une vie honnête et une bonne famille ! »

Les Coupes Grey de 1970 à 1979 peuvent être visionnées depuis jeudi sur le portail Coupe Grey en vidéo sur demande de la Ligue canadienne de football.