Le Canadien subit un autre revers aux mains des Sénateurs

La formation montréalaise a été défaite 5-4 en fusillade.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne La formation montréalaise a été défaite 5-4 en fusillade.

Brendan Gallagher pensait avoir joué les héros pour le Canadien en marquant le but vainqueur avec 2,1 secondes à faire en temps réglementaire. Les arbitres en ont décidé autrement.

Josh Norris et Tim Stützle ont touché la cible en fusillade et les Sénateurs d’Ottawa ont défait la formation montréalaise 5-4, mardi soir au Centre Canadian Tire.

Le Canadien a travaillé d’arrache-pied tout au long de la rencontre. Il a effacé des retards de 2-0 et 3-1, puis a échappé une avance de 4-3 avant de devoir finalement se contenter d’un seul point.

Gallagher croyait avoir donné la victoire au Canadien à la toute fin de la troisième période. Le but a toutefois été refusé à la suite d’une révision de la ligue.

Les arbitres ont jugé que le gardien Matt Murray n’avait pas eu le temps de se repositionner correctement devant son filet après un contact avec Gallagher, même si l’attaquant du Canadien, lui, avait eu le temps de se relever et de faire dévier un tir de Ben Chiarot dans la lucarne du filet.

« Je me souviens d’un but contre nous où on m’avait dit que notre gardien avait eu le temps de se replacer et il avait eu moins de temps que dans la situation ce soir », a soutenu l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien.

« Il y a un manque de constance dans les décisions et c’est ce qui est frustrant », a-t-il ajouté.

Shea Weber a réussi un doublé, alors que Jonathan Drouin et Tyler Toffoli ont aussi marqué pour le Canadien (9-5-4), qui n’a que deux victoires à ses huit derniers matchs (2-4-2). Carey Price a effectué 35 arrêts pendant les 65 minutes de jeu.

« Nous avons très mal commencé le match, a reconnu Julien. Nous avions l’air d’une équipe ébranlée, nerveuse. En deuxième période, les pénalités ont été coûteuses, mais nous avons ensuite retrouvé notre synchronisme. Nous avons mieux patiné et exécuté les jeux en troisième période.

« Mais quand vous prenez l’avance 4-3 et que vous accordez le but égalisateur, ça fait mal, a-t-il ajouté. Et quand vous marquez avec deux secondes à faire et que le but est annulé, c’est difficile à digérer. Nous avions besoin de cette victoire et nous avons joué de malchance de ce côté-là. »

Brady Tkachuk a inscrit deux buts, Drake Batherson a récolté un but et une aide, tandis qu’Erik Brannstrom a ajouté son premier but en carrière dans la LNH pour les Sénateurs (6-14-1), qui ont une fiche de 3-1-0 face au Canadien cette saison. Murray a stoppé 32 tirs avant la fusillade.

Les Sénateurs ont été 2-en-4 en avantage numérique, eux qui avaient été blanchis en 19 tentatives à leurs huit rencontres précédentes.

Le défenseur Brett Kulak avait été inséré dans la formation du Canadien à la place de Victor Mete.

Du côté des Sénateurs, le défenseur Thomas Chabot était de retour au jeu après avoir raté deux parties en raison d’une blessure au haut du corps.

Le centre des Sénateurs Derek Stepan a quitté la rencontre en première période, visiblement blessé au haut du corps.

Le Canadien prendra la direction de Winnipeg mercredi où il affrontera les Jets jeudi et samedi.

Mince consolation

La rencontre a bien mal commencé pour le Tricolore. Batherson a ouvert la marque après seulement 1:36 de jeu, étant laissé seul dans l’enclave par Kulak et Jesperi Kotkaniemi.

Les Sénateurs ont ensuite doublé leur avance à 9:57, en avantage numérique. Price a réussi un arrêt spectaculaire aux dépens de Stützle, mais il a été impuissant quelques instants plus tard devant Tkachuk.

L’avantage numérique du Canadien a été beaucoup moins menaçant, étant incapable de s’installer en zone des Sénateurs lors de sa première occasion en première période.

Peut-être pour fouetter les troupes, Chiarot a jeté les gants devant Tkachuk. Chiarot a dû retraiter au vestiaire, coupé au nez. Il est revenu au jeu après le premier entracte.

Weber a relancé le Canadien à 16:03. Il a joué de chance, quand sa remise vers le devant du filet a dévié contre le patin du défenseur Nikita Zaitsev avant d’aboutir dans l’objectif.

Le capitaine du Tricolore était toutefois au cachot quand les Sénateurs ont porté la marque à 3-1, à 3:41 du deuxième vingt. Price a multiplié les arrêts avant de finalement être battu par un long tir de la ligne bleue de Brannstrom.

Loin d’être abattu, le Canadien a vite répliqué, 1:11 plus tard. Drouin a fait preuve de détermination en volant le disque à Chabot avant de battre Murray entre les jambes.

Price a réussi un arrêt clé avec un peu moins de 11 minutes à faire en deuxième période. Il a frustré Colin White, qui s’était échappé.

Weber a remercié son gardien en créant l’égalité à 10:06, grâce à un puissant lancer frappé.

Toffoli a finalement donné les devants au Canadien pour une première fois dans le match à 8:06 du dernier engagement. Il s’est moqué de Brannstrom en entrée de zone, puis a déjoué Murray du côté rapproché.

Price y est allé d’un autre bel arrêt aux dépens de White quelques instants plus tard. Il a cependant bien mal paru sur un tir du revers de Tkachuk à 10:11, permettant aux Sénateurs de créer l’égalité 4-4.

Après une période supplémentaire enlevante, les Sénateurs ont finalement clos le débat en fusillade.

Échos de vestiaire

Brendan Gallagher avait beaucoup de mal à s’expliquer comment son but a-t-il pu être refusé en fin de troisième période.

« Au début de chaque saison, la LNH nous envoie la même vidéo qu’aux arbitres avec des séquences. Il y avait un jeu similaire impliquant les Islanders de New York et les Maple Leafs de Toronto. Le gardien avait eu le temps de se replacer et le but avait été accordé. Là, je suis tombé et j’ai eu le temps de me relever. Le gardien devrait avoir eu le temps de faire la même chose. Si c’est parce que j’étais dans la zone bleue, j’étais en train de la quitter. […] Nous avons vu plusieurs exemples similaires. Pour une raison quelconque, cette fois-ci la décision a été différente. »

Shea Weber croit que le Canadien peut bâtir sur les éléments positifs du match.

« Nous avons fait suffisamment de bonnes choses pour ne pas nous laisser abattre par le résultat. Nous avons retrouvé notre énergie en deuxième moitié de rencontre. C’est décevant parce que nous aurions pu terminer le match avec la victoire à la fin. Mais nous devons y aller une étape à la fois pour nous en sortir. »

Carey Price a admis ne pas avoir connu sa meilleure soirée en carrière, alors qu’il a mal paru sur deux buts des Sénateurs.

« Ce n’est pas le résultat que nous souhaitions et je n’ai pas joué de la manière que je le souhaitais. Mais la bonne mentalité est de tourner la page et de passer au match suivant. »