Tiger Woods grièvement blessé dans un accident de la route

Les secours ont dû utiliser un outil spécialisé et une hache pour extraire de sa voiture Tiger Woods, qui a ensuite été évacué vers un hôpital voisin disposant d’une unité de traumatologie, ont expliqué les autorités, mardi.
Photo: Marcio Jose Sanchez Associated Press Les secours ont dû utiliser un outil spécialisé et une hache pour extraire de sa voiture Tiger Woods, qui a ensuite été évacué vers un hôpital voisin disposant d’une unité de traumatologie, ont expliqué les autorités, mardi.

Tiger Woods a été grièvement blessé mardi lorsque son véhicule utilitaire sport a effectué des tonneaux et s'est retrouvé sur le côté près d'une route abrupte située en banlieue de Los Angeles qui est réputée pour ses accidents, ont annoncé les autorités.

Le golfeur vedette a dû être extirpé de son véhicule par le pare-brise et son agent a indiqué que Woods subissait des opérations aux jambes.

Woods était seul dans son VUS au moment de l'accident, survenu peu avant 7h15, heure du Pacifique. Lors d'une conférence de presse, les autorités ont précisé que le véhicule a traversé deux voies opposées et a effectué plusieurs tonneaux.

Aucune autre voiture n'a été impliquée. L'athlète de 45 ans était alerte et en mesure de communiquer lorsque les pompiers l'ont dégagé de son véhicule par le pare-brise.

Les coussins gonflables se sont déployés et l'intérieur du véhicule est demeuré presque intact, «et ça lui a donné un coussin pour survivre à l'accident», a précisé Alex Villanueva, shérif du comté de Los Angeles.

Le Dr Anish Mahajan, médecin-chef du centre médical Harbour-UCLA, a dit que Woods s'est brisé les os du tibia et du péroné de sa jambe droite inférieure à plusieurs endroits.

Ces blessures ont été stabilisées avec une tige dans le tibia. Des blessures supplémentaires aux os du pied et de la cheville ont nécessité des vis et d'autres tiges, a déclaré Mahajan dans un communiqué publié sur le compte Twitter de Woods, mardi soir.

La longue chirurgie a également réduit l'enflure.

Éveillé, Woods se trouvait en convalescence dans sa chambre d'hôpital, selon le communiqué.

«Comme si son corps n'en avait pas assez enduré», a commenté le golfeur espagnol Jon Rahm, numéro deux au monde, alors qu'il se trouvait au Championnat Workday, en Floride.

«J'espère seulement qu'il pourra sortir de l'hôpital après sa guérison, qu'il pourra toujours jouer avec ses enfants et avoir une vie normale.»

Pas d'accusations Aucune accusation n'a été déposée et les autorités policières ont déclaré que rien ne laissait croire qu'il avait conduit avec des facultés et que personne n'a été blessé.

Les autorités ont dit avoir tenté de déceler des odeurs d'alcool, ou d'autres signes démontant qu'il était sous l'influence d'une substance quelconque, et n'avoir rien trouvé. Elles n'ont pas précisé la vitesse à laquelle Woods roulait.

L'accident est survenu sur un segment descendant d'une route à deux voies qui sillonne des banlieues cossues de Los Angeles.

Le shérif adjoint Carlos Gonzalez, premier agent à se présenter sur les lieux de l'accident, a dit qu'il lui arrive de voir des automobilistes atteindre la vitesse de 80 m/h (128 km/h) dans cette zone où la limite maximale est de 45 m/h (72 km/h) et que des accidents surviennent fréquemment.

«Je vais dire que c'est une véritable chance que M. Woods s'en soit sorti vivant», a déclaré l'agent Gonzalez.

Lorsque celui-ci est arrivé sur les lieux, un résidant du secteur lui a dit que le conducteur se trouvait toujours dans le véhicule. Gonzalez dit avoir entré sa tête dans un trou dans le pare-brise et y a vu Woods avec sa ceinture de sécurité attachée.

L'agent a posé des questions à Woods, notamment quel jour on était et où il se trouvait.

«Tiger a été capable de me parler avec lucidité», a observé Gonzalez. Woods est apparu «incroyablement calme», a ajouté l'agent, probablement parce qu'il était en état de choc.

Le golfeur se trouvait à Los Angeles ce week-end à titre d'hôte du tournoi Invitation Genesis, au club de golf Riviera, où il a présenté le trophée au vainqueur. Il devait passer les journées de lundi et mardi en tournage pour GOLFTV, l'un de ses commanditaires, propriété de Discovery Channel.

Selon Golf Digest, aussi propriété de Discovery, le tournage était constitué de leçons données à des célébrités sur le parcours. Woods n'a pas joué.

Opération au bas du dos Woods, qui a remporté 15 titres majeurs et partage avec Sam Snead le record pour le plus grand nombre de victoires en carrière, avec 82, se remet d'une opération au bas du dos, effectuée le 23 décembre dernier.

Il s'agissait de sa cinquième opération au dos et de sa première depuis qu'il s'était soumis à une chirurgie de fusion lombaire, en avril 2017. Cette chirurgie l'a aidé à réaliser un spectaculaire retour, dont le point culminant a été son cinquième triomphe au Tournoi des Maîtres en 2019.

Woods a transporté le golf depuis son triomphe sans précédent au Tournoi des Maîtres de 1997, alors qu'il n'avait que 21 ans, et a accumulé les victoires à un rythme inégalé dans l'histoire moderne de la PGA.

Il est singulièrement responsable de la hausse des cotes d'écoute, qui ont mené à d'importantes majorations des bourses pendant sa carrière. Même s'il est âgé de 45 ans, il demeure la plus grande carte d'attraction de son sport.

Woods, qui a craint ne plus jamais jouer au golf après sa chirurgie de fusion lombaire, n'a pris part à aucun tournoi depuis le Championnat PNC, le 20 décembre, en compagnie de son fils Charlie, maintenant âgé de 12 ans.

Woods est aussi le père d'une fille de 13 ans, Sam.

Le Tournoi des Maîtres doit être disputé du 8 au 11 avril. Quand on lui a demandé pendant la retransmission au réseau CBS, dimanche dernier, s'il allait y être, il a répondu ainsi: «Dieu, je l'espère».

Il avait mentionné qu'il ressentait des raideurs et qu'il devait subir un autre test pour voir s'il était prêt à augmenter la cadence de ses activités.

Il ne savait pas à quel moment il pourrait jouer de nouveau.

Réactions Dans les heures qui ont suivi l'annonce de la nouvelle, de nombreux athlètes de tous les domaines sportifs ont fait part de leur inquiétude et ont tenu à lui souhaiter un prompt rétablissement sur Twitter.

La liste inclut Jack Nicklaus, qui détient le record de 18 triomphes lors de tournois majeurs, Phil Mickelson, Ian Poulter, Alex Rodriguez, Magic Johnson, Stephen Curry, Mike Tyson, ainsi que Lindsey Vonn, une ancienne amie de coeur de Woods.

«J'en ai mal à l'estomac», a réagi le golfeur Justin Thomas, détenteur du troisième rang au classement mondial, alors qu'il se trouvait à Bradenton, en Floride, en prévision du Championnat Workday.

«Ça fait mal de voir l'un de mes meilleurs amis être impliqué dans un accident. J'espère seulement qu'il est correct.»

C'est la troisième fois que Woods est impliqué dans une enquête sur des incidents en voiture. La plus célèbre est survenue le lendemain de l'Action de grâces de 2009, quand son véhicule utilitaire sport est passé par-dessus une borne-fontaine et a heurté un arbre.

Cet incident a fait en sorte de dévoiler au grand jour les problèmes conjugaux de Woods. Le célèbre golfeur a perdu d'importantes commandites, est allé en thérapie dans une clinique au Mississippi et est demeuré absent de la scène du golf pendant cinq mois.

Lors de la deuxième, en mai 2017, la police l'a retrouvé endormi derrière le volant alors que son véhicule était garé d'une drôle de façon sur le bas-côté. Il a été arrêté et accusé de conduite avec les facultés affaiblies.

Il a plus tard déclaré avoir eu une réaction inattendue à un médicament anti-inflammatoire qu'il prend pour ses douleurs au dos. Il a plaidé coupable à une accusation de conduite dangereuse et a obtenu de l'aide pour ses médicaments sous prescriptions et ses troubles du sommeil.

À voir en vidéo