Cabrera pourrait partir la semaine prochaine

New York — Les Gary Carter, Andre Dawson, Al Oliver, Tim Raines, Andres Galarraga, Dennis Martinez, Larry Walker, Marquis Grissom, Moises Alou, David Segui, Henry Rodriguez, Pedro Martinez et Vladimir Guerrero ont tous quelque chose en commun. Ils ont tous à un moment ou un autre de leur carrière été choisis joueurs de l'année chez les Expos. Et par la suite, ils ont quitté l'équipe, soit en étant échangés, soit en devenant joueurs autonomes.

Orlando Cabrera, qui a été choisi deux fois joueur par excellence de l'équipe au cours des trois dernières années, pourrait fort bien se joindre à ce groupe au cours des 10 prochains jours, soit avant la date butoir des échanges le 31 juillet. On se demande même s'il sera sur le terrain du Stade olympique, demain, quand les Expos recevront la visite des Marlins de la Floride.

Nul doute que le directeur général Omar Minaya doit soupeser les offres de plusieurs équipes qui s'informent du prix à payer pour obtenir les services de Cabrera qui deviendra joueur autonome à la fin de la présente saison. Jose Vidro et Livan Rodriguez ont pu obtenir des contrats à long terme des Expos cette saison. Mais les négociations avec le clan Cabrera sont rompues depuis quelque temps déjà. Ce qui complique la tâche de Minaya est sans doute le piètre rendement de Cabrera cette saison. Il a toujours dit haut et fort qu'il adorait Montréal et qu'il voulait y demeurer. Mais l'équipe n'y sera plus l'an prochain et cela a peut-être influencé son rendement. Il cache peut-être une blessure. «On ne sait pas, il est peut-être blessé et ne veut pas l'admettre», a dit Frank Robinson. Chose certaine, il n'a pas offert le rendement auquel on s'attendait. Il ne frappe qu'à un rythme de .231. Il n'a obtenu que quatre circuits et 11 doubles. Il n'a produit que 24 points, même s'il joue à tous les jours.