Les joueurs du Canadien sont conscients des standards élevés

Le Canadien a beaucoup de temps cette semaine pour tenter de s’améliorer. Il jouera son prochain match seulement samedi, quand il accueillera les Maple Leafs.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Le Canadien a beaucoup de temps cette semaine pour tenter de s’améliorer. Il jouera son prochain match seulement samedi, quand il accueillera les Maple Leafs.

Claude Julien a évoqué les standards plus élevés chez le Canadien de Montréal cette saison en parlant du retrait de Tomas Tatar de la formation face aux Maple Leafs de Toronto, samedi. Marc Bergevin a simplement déclaré lundi que des joueurs comme Tatar, Paul Byron et Phillip Danault devaient « en donner plus ».

L’attaquant Jonathan Drouin a souligné en visioconférence, mardi, que les joueurs étaient conscients de ces standards élevés et a ajouté qu’ils étaient causés par la profondeur au Canadien.

« Nous avons de très bons joueurs sur la touche qui veulent rentrer dans la formation, a-t-il rappelé. Tout le monde doit livrer la marchandise chaque soir. Vous n’allez pas changer votre façon de jouer, mais si vous connaissez une mauvaise séquence, vous pouvez vous retrouver sur un autre trio ou hors de la formation. »

De manière encore plus concrète, Drouin a pointé vers l’importance de toujours mettre la main à la pâte. Il a ainsi fait écho aux propos de Bergevin lundi, quand il avait parlé du retrait de Tatar.

« Quand les choses fonctionnent moins bien à l’attaque, vous devez essayer d’aider d’une autre manière — en étant physique, par exemple. Vous devez amener quelque chose, a poursuivi Drouin.

« Même si vous ne récoltez pas de point, vous devez essayer d’aider l’équipe à gagner en patinant bien, avec de bons replis ou un bon échec-avant », a-t-il ajouté.

Drouin a aussi noté qu’il avait été difficile de voir Byron et Tatar être exclus de la formation au cours de la dernière semaine. Byron a même été soumis au ballottage.

« Mais c’est la direction qui prend les décisions, a-t-il dit. Paul, il n’était pas différent aujourd’hui. Tomas a été l’un de nos meilleurs marqueurs au cours des dernières années. Il n’a peut-être pas le début de saison espéré, mais son attitude est bonne.

« Il n’y a eu aucun changement dans leur attitude. Les deux ont toujours le même sourire et la même éthique de travail. »

De son côté, l’attaquant Tyler Toffoli a souligné qu’il était important de garder des standards élevés, puisqu’il s’attend à une chaude lutte au sein de la section Nord jusqu’à la fin de la saison.

Avant les matchs de mardi, seulement cinq points séparaient le Canadien, au deuxième échelon avec 20 points, du sixième rang, occupé par les Canucks de Vancouver.

« Nous devons donc bien exécuter le plan de match et continuer à bien jouer, a affirmé Toffoli, qui domine le Tricolore avec 10 buts en 15 rencontres. Tout le monde reste honnête dans le vestiaire et nous tentons de nous améliorer chaque jour. »

Samedi contre Toronto

Le Canadien a beaucoup de temps cette semaine pour tenter de s’améliorer. Il jouera son prochain match seulement samedi, quand il accueillera les Maple Leafs.

Après avoir vu sa troupe terminer en force samedi dernier, dans un gain de 2-1 face aux Leafs, Julien a admis qu’il aurait aimé reprendre le collier plus rapidement.

« J’espère que nous pourrons commencer le match samedi prochain comme nous avons terminé celui de samedi dernier, a-t-il reconnu. J’espère que notre semaine de travail nous permettra de le faire. »

Après une journée d’entraînement hors glace lundi, les joueurs étaient de retour sur la patinoire du Complexe sportif Bell mardi. Ils s’entraîneront aussi mercredi et vendredi, et ils profiteront d’une journée de congé jeudi.

Le Tricolore a fait des expériences sur ses unités d’avantage numérique, mardi. De son côté, Carey Price a eu droit à une séance en solitaire avec l’entraîneur des gardiens, Stéphane Waite. Mercredi, Jake Allen aura droit à sa séance privée avec Waite.

 

À voir en vidéo