La retraite pour le vice-président de l’élite, Louis Borfiga

Après l’automne, Borfiga sera conseiller et consultant honoraire au sein de l’équipe de l’élite afin d’assurer une transition harmonieuse
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Après l’automne, Borfiga sera conseiller et consultant honoraire au sein de l’équipe de l’élite afin d’assurer une transition harmonieuse

Tennis Canada devra se chercher un nouveau vice-président de l’élite. Louis Borfiga, qui occupe le poste depuis 15 ans, a décidé de mettre un terme à sa carrière à l’automne 2021.

L’homme de 66 ans, originaire de Monaco, souhaite consacrer plus de temps à sa famille en France.

Sa carrière s’étend sur plus de six décennies dans le domaine du tennis d’élite, d’abord en tant que joueur, puis dans le volet haute performance du sport. Borfiga a élu domicile au Canada il y a un peu plus de 15 ans et est un fier citoyen canadien, un statut officialisé lors d’une cérémonie virtuelle au début de l’année. C’est en 2006 qu’il est arrivé à Montréal pour se joindre à l’équipe de Tennis Canada en tant que vice-président de l’élite. En septembre 2007, il a mis en place un programme de tennis pour les athlètes de haute performance basés à Montréal, qui est devenu le Centre national de tennis.

Grâce à ce programme, certains des meilleurs talents que le pays ait jamais connus ont pu se développer, Milos Raonic, Eugenie Bouchard et Rebecca Marino dans un premier temps, puis Félix Auger-Aliassime et Bianca Andreescu par la suite. Sous sa gouverne, le tennis au Canada a atteint de nouveaux sommets. Au nombre des réalisations qui ont eu lieu pendant son mandat, l’équipe de la Coupe Davis a été finaliste des Finales de 2019, le Canada a obtenu son premier titre de simple d’un Grand Chelem lorsque Bianca Andreescu a été couronnée championne des Internationaux des États-Unis et de nombreux autres titres importants conquis par les joueurs de niveaux junior et professionnel.

Après l’automne, Borfiga sera conseiller et consultant honoraire au sein de l’équipe de l’élite afin d’assurer une transition harmonieuse. Une célébration sera organisée plus tard cet été pour souligner ses nombreuses réalisations.

Avant de se joindre à Tennis Canada, Borfiga a dirigé un programme similaire pour la Fédération française de tennis, participant notamment au développement de joueurs comme Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils, Gilles Simon, Nicolas Mahut et Julien Benneteau.

Borfiga a également été un joueur du circuit professionnel. Il a atteint son meilleur classement en 1975 en se hissant au 308e rang mondial. Il a aussi représenté Monaco à la Coupe Davis, a intégré l’équipe de France à l’âge de 16 ans et a été couronné champion junior de France à 14, à 16 et à 18 ans.

Il a mis un terme à sa carrière de joueur à l’âge de 22 ans pour devenir entraîneur au Monte-Carlo Country Club, où il a été le partenaire d’entraînement de nul autre que Björn Borg. Il s’est ensuite joint à la Fédération française de tennis. À la retraite, il prévoit s’installer en France avec sa femme, Marie-Claude, et se rapprocher ainsi de ses parents et de son fils.

À voir en vidéo