Éliot Grondin monte sur le podium aux Mondiaux de snowboardcross

Le planchiste de 19 ans originaire de Saint-Romuald, Éliot Grondin (à gauche), a décroché la médaille de bronze en snowboard-cross, jeudi, aux Championnats du monde de surf des neiges d’Idre Fjäll, en Suède.
Photo: Associated Press Le planchiste de 19 ans originaire de Saint-Romuald, Éliot Grondin (à gauche), a décroché la médaille de bronze en snowboard-cross, jeudi, aux Championnats du monde de surf des neiges d’Idre Fjäll, en Suède.

Le Québécois Éliot Grondin flottait sur un nuage jeudi, et pour cause. Il a décroché la médaille de bronze en snowboardcross aux Championnats du monde de surf des neiges d’Idre Fjäll, en Suède.

« Je n’ai pas encore réalisé ce qui vient de se passer. Je me suis retrouvé en finale contre deux des gars qui étaient mes idoles de jeunesse. J’ai eu la chance de courir contre eux, et je me suis retrouvé sur le podium avec eux. C’est un peu fou. Je dirais que j’ai un peu l’impression d’être dans un rêve en ce moment », a confié Grondin en visioconférence.

Le planchiste de 19 ans originaire de Saint-Romuald a concédé la victoire à l’Espagnol Lucas Eguibar en superfinale. L’Autrichien Alessandro Haemmerle a obtenu la médaille d’argent. Deux adversaires qu’il connaît bien.

C’est un peu fou. Je dirais que j’ai un peu l’impression d’être dans un rêve en ce moment. 

 

« Je m’entraîne beaucoup avec les deux gars qui m’ont battu [Eguibar et Haemmerle], et ce sont souvent les gars qu’on retrouve en superfinale. Je suis chanceux de pouvoir m’entraîner avec eux et d’évoluer comme ça », a-t-il dit. « Ça les tracasse [les meneurs], parce que nous sommes deux ou trois planchistes qui montons rapidement. Ils commencent à avoir un peu plus peur », a-t-il ajouté, le sourire aux lèvres.

Il s’agit d’ailleurs de son meilleur résultat en carrière aux Mondiaux de surf des neiges, après sa 27e position acquise en 2019 à Solitude, une station de ski de l’Utah, aux États-Unis.

Le planchiste connaît une bonne séquence ces temps-ci, après avoir fini deuxième en snowboardcross à la Coupe du monde de Chiesa in Valmalenco, en Italie, le 23 janvier. Des performances qu’il attribue à son expérience, mais aussi à sa maturité physique.

« J’ai travaillé très fort l’été dernier avec mon préparateur physique et ça paraît. Je me sens plus fort sur ma planche et je suis un peu plus lourd, donc ça aide », a-t-il expliqué.

Son compatriote Liam Moffatt a été éliminé en petite finale et s’est contenté de la huitième place au cumulatif, tandis que Kevin Hill, de Chilliwack en Colombie-Britannique, n’a pu franchir les quarts de finale.

Grondin sera de retour en piste vendredi pour prendre part à l’épreuve de snowboardcross par équipes mixtes. Le principal intéressé a cependant indiqué qu’il ignorait l’identité de sa coéquipière en vue de l’épreuve.

Chez les dames, la Britannique Charlotte Bankes a triomphé, devant l’Italienne Michela Moioli et la Tchèque Eva Samkova, dans l’ordre. Les Canadiennes Maryeta Odin et Zoe Bergermann ont abouti aux 14e et 21e échelons, respectivement.

À voir en vidéo