Le Canadien doit renouer avec l'intensité, soutient Claude Julien

Claude Julien a indiqué que la fatigue pouvait avoir rattrapé un peu sa troupe, alors qu’elle terminait une séquence de quatre matchs en six jours, et de six en dix jours.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Claude Julien a indiqué que la fatigue pouvait avoir rattrapé un peu sa troupe, alors qu’elle terminait une séquence de quatre matchs en six jours, et de six en dix jours.

Claude Julien a été clair après deux matchs difficiles contre les Sénateurs d’Ottawa : le Canadien de Montréal n’est pas à l’abri des défaites s’il n’est pas en mesure de fournir l’effort nécessaire.

« Nous avons du talent et de la profondeur, mais si l’éthique de travail n’est pas au rendez-vous, si nous ne donnons pas l’effort maximum, nous devenons une équipe ordinaire », a dit l’entraîneur-chef du Tricolore lors du retour à l’entraînement, lundi.

Les Sénateurs avaient perdu neuf matchs de suite avant de battre le Canadien 3-2, jeudi dernier au Centre Bell. Le Tricolore s’est racheté samedi avec une victoire à l’arraché de 2-1, à Ottawa.

Question de donner quand même un peu de crédit aux Sénateurs, l’attaquant Brendan Gallagher a noté qu’ils ont réussi à ralentir le Canadien en zone neutre grâce à un bon échec avant.

« Les Sénateurs ont fait ce qu’ils avaient à faire, mais, pour notre part, nous devons retourner à ce qui a fait notre succès auparavant, a dit Gallagher. Peu importe l’adversaire, il faut bien exécuter notre plan de match. »

De son côté, Julien a également indiqué que la fatigue pouvait avoir rattrapé un peu sa troupe, alors qu’elle terminait une séquence de quatre matchs en six jours, et de six en dix jours.

Élan à retrouver

Le Tricolore a bénéficié d’une journée de congé dimanche. Il a repris le collier lundi et allait profiter d’une autre journée d’entraînement mardi, avant d’accueillir les Maple Leafs de Toronto mercredi.

« Nous étions contents d’avoir gagné samedi, mais nous n’avions pas joué notre meilleur match, a insisté le défenseur Jeff Petry. Nous avions perdu notre élan, notre intensité, le niveau de compétition qui nous avaient permis d’avoir du succès jusque-là. »

Julien a donc mis l’accent sur le jeu de transition et sur les batailles à un contre un ou à deux contre deux à l’entraînement lundi, afin d’aider sa troupe à retrouver son intensité.

Nous étions contents d’avoir gagné samedi, mais nous n’avions pas joué notre meilleur match

 

« Avec le calendrier condensé, nous devons souvent choisir entre le repos ou l’entraînement, a souligné Julien. C’est pour cette raison qu’il est important de bien choisir les exercices pour nous assurer de rester au sommet de notre art. »

Le Canadien comptera sur une autre longue semaine d’entraînement la semaine prochaine. Il y aura ensuite seulement trois autres moments dans sa campagne où il aura deux jours ou plus de congé ou d’entraînement entre deux rencontres.

Par ailleurs, le Canadien a cédé l’attaquant Ryan Poehling et le défenseur Cale Fleury à son club-école de la Ligue américaine de hockey, le Rocket de Laval.

Poehling et Fleury faisaient partie du groupe de réserve du Canadien.

 

Le Rocket poursuit son camp au Centre Bell en attendant de pouvoir commencer sa saison.

À voir en vidéo