L'Impact domptera-t-il les Mustangs?

Les Mustangs de Calgary, qui seront les visiteurs au Complexe sportif Claude-Robillard ce soir, ont beau présenter une fiche de 0-9-0 à l'étranger cette saison et n'avoir récolté qu'un total de deux victoires (2-11-3), les joueurs de l'Impact n'ont pas intérêt à prendre leurs adversaires à la légère, surtout pas après les résultats de la fin de semaine dans la A-League.

Le dernier week-end a en effet démontré que les meilleures équipes ne sont pas à l'abri de surprises. C'est ainsi que les Rhinos de Rochester et les Silverbacks d'Atlanta, qui tout comme l'Impact aspirent au championnat de la saison régulière dans l'Association de l'Est, ont eux aussi subi la défaite contre des équipes moins bien classées.

Les Rhinos ont été battus 4-0 par les Mariners de Virginia Beach, tandis que les Silverbacks n'ont pu faire mieux qu'une nulle et une défaite en deux rencontres contre les Islanders de Porto Rico. Les Kickers de Richmond ont, quant à eux, raté une chance de se retrouver au sommet de l'association en s'inclinant 1-0 contre les Rhinos, dimanche.

«Des équipes comme Calgary et Porto Rico n'ont rien à perdre, explique le défenseur de l'Impact Gabriel Gervais. Ces équipes viennent ici pour jouer et vont souvent essayer des choses différentes car les joueurs n'ont pas de pression. Ça les rend complètement imprévisibles. Tu ne sais pas trop à quoi t'attendre.

«Après 18 matchs, on a fait notre travail et on est en bonne position, surtout que huit de nos 10 derniers matchs seront à domicile, ajoute Gervais. Notre sort est entre nos mains. Mais que ce soit contre Atlanta ou Calgary, il faut avoir la même approche à chaque match. Sinon, on va payer le prix comme on l'a fait contre Syracuse la semaine dernière.»

Les Mustangs ont d'ailleurs ajouté deux attaquants latino-américains de 31 ans à leur formation au cours du week-end, soient l'Uruguayen Ernesto Zapata et l'Argentin Walter Otta. Ce dernier a marqué le seul but des siens, dimanche, à Toronto, dans la défaite de 2-1 contre les Lynx.

Compte tenu de la suspension automatique d'un match imposé au gardien Greg Sutton à la suite de son carton rouge, vendredi, à Syracuse, le Montréalais de 23 ans Andrew Olivieri obtiendra le premier départ de sa carrière devant le filet de l'Impact, aujourd'hui.

«Je suis très content d'avoir ma chance, c'est une belle occasion qui se présente, a affirmé Olivieri. Mais je suis surtout heureux de pouvoir contribuer à l'équipe sur le terrain.»

Olivieri, qui en est à sa deuxième saison dans la A-League à titre de gardien réserviste, a été le gardien titulaire de l'équipe canadienne olympique lors des matchs de qualification disputés en 2003 et 2004.