La Canadienne Rebecca Marino s’incline d’entrée de jeu en Australie

La Vancouvéroise, qui est qualifiée pour le premier tournoi majeur de la saison à Melbourne Park, a démontré sa puissance en décochant huit as, mais elle a manqué d’opportunisme aux moments déterminants.
Photo: William West Agence France-Presse La Vancouvéroise, qui est qualifiée pour le premier tournoi majeur de la saison à Melbourne Park, a démontré sa puissance en décochant huit as, mais elle a manqué d’opportunisme aux moments déterminants.

La Canadienne Rebecca Marino s’est inclinée d’entrée de jeu dimanche au Trophée Gippsland, un tournoi d’échauffement en vue des Internationaux de tennis d’Australie.

Marino, classée 313e au monde, a plié l’échine 7-6 (2), 6-3 en une heure et 22 minutes devant l’Italienne Jasmine Paolini, 97e raquette mondiale.

La Vancouvéroise, qui est qualifiée pour le premier tournoi majeur de la saison à Melbourne Park, a démontré sa puissance en décochant huit as, mais elle a manqué d’opportunisme aux moments déterminants. Elle n’a pu convertir que deux de ses neuf balles de bris, alors que Paolini l’a brisée quatre fois en cinq occasions.

Paolini aura rendez-vous au deuxième tour avec la Chinoise Qiang Wang, 10e tête de série.

Par ailleurs, la championne des Internationaux de France en 2017, Jelana Ostapenko, a vaincu l’Italienne Sara Errani 4-6, 6-3, 6-1 dans un duel entre deux ex-joueuses du top-5 mondial.

Ostapenko, présentement 45e et l’une des quatre championnes d’un tournoi du Grand Chelem inscrites au Trophée Gippsland, a mis 1 heure et 46 minutes pour savourer sa première victoire de la campagne.

La Française Caroline Garcia, 12e tête de série, a donné le ton à sa saison en battant l’invitée australienne Arina Rodionova 6-3, 6-4.

Enfin, l’Estonienne Kaia Kanepi est remontée pour surprendre l’invitée australienne Astra Sharma 1-6, 7-5, 6-2. Elle est notamment passée à deux points d’encaisser la défaite, à 1-6, 3-5.

Par ailleurs, l’Australienne Samantha Stosur, qui disputait son premier match officiel depuis mars et qui pointe maintenant au 112e échelon mondial, a subi une défaite de 6-2, 6-0 contre la Tchèque Marie Bouzkova à la Classique Yarra Valley.

Stosur n’a toujours pas précisé ses plans pour la saison, mais elle a indiqué qu’elle souhaitait participer aux quatre tournois du Grand Chelem.

Sa compatriote Daria Gavrilova, classée 451e et détentrice d’une invitation pour le tournoi, a gagné son premier match chez elle depuis 2019, après avoir battu la Slovaque Viktoria Kuzmova 6-2, 6-0.

Venus Williams, la joueuse la plus âgée du tournoi à 40 ans, n’a mis que 65 minutes pour vaincre la Hollandaise Arantxa Rus 6-1, 6-3.

De son côté, la numéro 1 mondiale, Ashleigh Barty, a bénéficié d’un laissez-passer pour le deuxième tour, mais elle a donné le coup d’envoi à sa saison en signant une victoire en double avec l’Américaine Jennifer Brady.

L’Américaine Danielle Collins, la 13e tête de série, a vaincu la Belge Ysaline Bonaventure 6-3, 6-3, tandis que sa compatriote Shelby Rogers a signé une victoire de 6-2, 7-5 devant la 12e tête de série Fiona Ferro.

La Classique Yarra Valley et le Trophée Gippsland, qui se déroulent présentement à Melbourne Park, sont les premiers tournois de la WTA cette saison pour la plupart des joueuses qui viennent de terminer leur quarantaine obligatoire à leur arrivée en Australie.

Plus de 1000 joueurs et entraîneurs ont dû se soumettre à une quarantaine obligatoire de deux semaines à compter du 14 janvier, soit dès l’arrivée des premiers vols nolisés pour eux par Tennis Australia à Melbourne et Adelaïde.

À voir en vidéo