Tous les yeux seront tournés vers Brady et Rodgers

Tom Brady, à gauche, et Aaron Rodgers lors d'un match le 18 octobre 2020 à Tampa, en Floride.
Photo: Mark LoMoglio Associated Press Tom Brady, à gauche, et Aaron Rodgers lors d'un match le 18 octobre 2020 à Tampa, en Floride.

Avec tout ce que Tom Brady et Aaron Rodgers ont accompli lors de leurs carrières respectives, ils ont rarement livré bataille en même temps sur le même terrain. Encore moins lors d’un duel dont l’enjeu est si élevé.

Lorsque les Packers de Green Bay (14-3) de Rodgers accueilleront les Buccaneers de Tampa Bay de Brady en finale de l’Association nationale dimanche après-midi, ce sera seulement la quatrième fois qu’ils croiseront le fer, et la toute première en matchs éliminatoires.

« Je me souviens lorsque j’ai entendu la nouvelle annonçant qu’il passait à l’Association nationale, j’ai tout de suite pensé que ça devenait très possible », a relaté Rodgers, en parlant du transfert de Brady vers Tampa Bay.

« Je suis excité à l’idée de jouer contre lui une fois de plus. »

Les Buccaneers ont écrasé les Packers 38-10 à Tampa le 18 octobre. Ils se sont affrontés deux autres fois pendant les années de Brady à la Nouvelle-Angleterre ; les Packers ont triomphé à Green Bay, 26-21 en 2014, et les Patriots sont sortis victorieux à Foxborough, quatre ans plus tard, 31-17.

À l’âge de 43 ans, Brady a aidé les Buccaneers à établir un record d’équipe en gagnant sept matchs consécutifs à l’extérieur. Une victoire au Lambeau Field, dimanche, leur permettra de participer au Super Bowl pour la première fois depuis leur championnat au terme de la saison 2002.

« C’est l’un des stades les plus agréables où jouer dans la ligue », a affirmé Brady au sujet du Lambeau Field.

« Je sais qu’ils sont excités, nous serons excités, et ça donnera un grand match de football. »

Brady aura l’occasion de devenir le quatrième quart dans l’histoire de la NFL, après Kurt Warner, Peyton Manning et Craig Morton, à mener deux équipes différentes au Super Bowl. Il compte déjà six triomphes lors du match ultime et il y a participé neuf fois avec les Patriots.

Les Packers seront de la finale de l’Association nationale pour la quatrième fois en sept ans. Toutefois, Rodgers ne s’est pas rendu au Super Bowl depuis le triomphe des Packers lors de la classique de 2010.

Selon Warner, aujourd’hui un analyste au réseau NFL Network, les éliminatoires ont une grande importance quand vient le temps de situer un joueur dans un contexte historique.

« C’est pour ça que Tom est le plus grand de tous les temps », affirme-t-il.

« C’est pour ça que Joe Montana se trouve dans le haut de la liste et que les quarts qui y sont allés plusieurs fois — les John Elway — et tous les autres sont classés un cran plus bas. Même s’ils étaient excellents en saison ordinaire, il y a une combinaison des deux qui prend beaucoup d’importance », renchérit Warner.

Bref, Rodgers a plus besoin de cette victoire que Brady.

« Il aura joué dans un Super Bowl, je pense que plusieurs trouveront que quelque chose ne concorde tout simplement pas », a déclaré Warner.

« Ça ne concorde pas parmi tous ceux d’entre nous qui aiment ce sport et qui savent à quel point il a excellé. Ça ne concorde tout simplement pas », a-t-il répété.

L’occasion qui se présente à Rodgers sera peut-être la dernière pour permettre au quart de 37 ans d’atteindre ce deuxième Super Bowl qui lui a échappé tant de fois.

« Il y a longtemps qu’il a été un champion du monde », rappelle l’ancien quart Rich Gannon, aujourd’hui analyste au réseau CBS.

« Je pense que ça solidifierait son héritage comme l’un des plus grands quarts de l’histoire, à mon avis. Ce n’est pas qu’il a besoin de ça, mais je pense que c’est comme ça qu’il est fait. »

Le quart étoile des Chiefs Patrick Mahomes obtient le feu vert des médecins

Le quart étoile des Chiefs de Kansas City Patrick Mahomes a obtenu le feu vert des médecins après s’être entraîné pour une troisième journée consécutive, vendredi.

Mahomes, qui a complété le protocole de dépistage des commotions cérébrales de la NFL, sera donc derrière son centre pour le match de championnat de l’Association américaine contre les Bills de Buffalo dimanche.

Il s’était blessé pendant le troisième quart du match éliminatoire de sections dans l’Américaine contre les Browns de Cleveland, le week-end dernier. Mahomes a effectué quelques répétitions lors de la séance d’entraînement de mercredi, puis de nouveau pendant un peu plus longtemps jeudi.

Le joueur par excellence du dernier Super Bowl a été examiné par les thérapeutes de l’équipe et un neurologue indépendant après la séance d’entraînement de vendredi, pour compléter le protocole de dépistage des commotions cérébrales de la ligue.

Ils ont éventuellement donné le feu vert à Mahomes, qui souffre aussi d’une légère blessure à un orteil. Le quart des Chiefs disputera donc un troisième match de championnat de l’Américaine consécutif.