cache information close 

L’équipe de Trois-Rivières s’affilie pour trois ans avec le Canadien

Plusieurs porte-couleurs du Tricolore ont évolué dans l’ECHL avant de faire leur place à Montréal, notamment Brett Kulak, Ben Chiarot, David Desharnais, Francis Bouillon, Jaroslav Halak, Mark Streit et Alex Belzile.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Plusieurs porte-couleurs du Tricolore ont évolué dans l’ECHL avant de faire leur place à Montréal, notamment Brett Kulak, Ben Chiarot, David Desharnais, Francis Bouillon, Jaroslav Halak, Mark Streit et Alex Belzile.

Le Canadien n’avait pas d’affiliation officielle avec un club de l’ECHL depuis deux ans. C’est maintenant chose du passé : la nouvelle équipe de hockey de Trois-Rivières, qui doit faire son entrée dans l’ECHL en 2021-2022, a signé une entente d’affiliation de trois ans avec l’organisation montréalaise.

« Nos joueurs étaient éparpillés à travers la ligue, a expliqué John Sedgwick, vice-président opérations hockey et affaires juridiques des Canadiens, en visioconférence. C’est une situation que nous voulions changer.

« La question de proximité est évidemment une plus-value pour nous : l’équipe ne sera seulement qu’à une heure de Laval, donc c’est parfait pour nous. Ça nous permettra d’en faire beaucoup plus avec l’ECHL, ne serait-ce que pour des questions de conditionnement. »

Plusieurs porte-couleurs du Tricolore ont évolué dans l’ECHL avant de faire leur place à Montréal, notamment Brett Kulak, Ben Chiarot, David Desharnais, Francis Bouillon, Jaroslav Halak, Mark Streit et Alex Belzile. L’entraîneur adjoint du Rocket, Alexandre Burrows, a lui aussi fait ses premiers pas dans le hockey professionnel dans l’ECHL, avant de faire le saut dans la LNH.

Sans promettre qu’il s’agira d’une nouvelle façon d’accéder à la LNH pour les patineurs québécois, l’équipe de Trois-Rivières constituera un niveau supplémentaire de développement pour certains. « Il y a plusieurs bons programmes universitaires au Québec. L’ECHL leur permettra de poursuivre leur développement au niveau professionnel près de chez eux », a-t-il expliqué.

Un message motivant

Sedgwick a d’ailleurs admis que le message de l’organisation aux joueurs se voudra motivant. « Nous allons leur dire : “Vous n’êtes qu’à une heure du Rocket, c’est certain que nous allons vous épier davantage. Nous saurons davantage ce que vous faites. C’est votre plus belle avenue vers le Rocket et de là, peut-être, vers la LNH” », a-t-il évoqué.

Sedgwick a indiqué qu’il est trop tôt pour dire si le Tricolore aura son mot à dire sur les entraîneurs qui seront nommés à Trois-Rivières, mais c’est probable. Il n’y a par ailleurs pas d’entente sur un nombre minimum ou maximum de joueurs que le CH pourra confier à cette nouvelle formation.

La nouvelle concession de l’ECHL de Trois-Rivières disputera ses matchs locaux au tout nouveau Colisée de Trois-Rivières, un amphithéâtre d’une capacité de 5000 personnes, dont l’ouverture est prévue pour l’été 2021.

Le 23 novembre dernier, le club de hockey ECHL de Trois-Rivières a confirmé son équipe de direction, laquelle comprendra notamment l’ex-défenseur du CH Marc-André Bergeron, qui agira à titre de vice-président et directeur général.