Les Internationaux d’Australie se dérouleront malgré une situation sanitaire difficile

72 joueurs sont désormais confinés sans possibilité de s’entraîner.
Photo: William West Agence France-Presse 72 joueurs sont désormais confinés sans possibilité de s’entraîner.

Le patron des Internationaux d’Australie, Craig Tiley, a assuré dimanche que le tournoi du Grand Chelem commencerait comme prévu dans trois semaines, tout en admettant que ce n’était « pas une bonne situation » pour les joueurs confinés deux semaines sans autorisation de s’entraîner, dont le nombre atteint désormais 72.

Vingt-cinq joueurs supplémentaires qui se trouvaient dans un avion en provenance de Doha et dont l’un des passagers a été déclaré positif à la COVID-19 ont rejoint dimanche les 47 déjà placés en quatorzaine stricte pour une raison similaire.

« Le passager ne fait pas partie du contingent de joueurs et avait reçu un test négatif avant le vol. Il y avait 58 passagers à bord, dont 25 joueurs. Tous sont en quarantaine dans des hôtels », ont précisé les organisateurs.

Considérés comme cas contacts, ces 72 joueurs ou joueuses, soit un peu plus du quart des 256 engagés, n’auront pas le droit de s’entraîner avant la fin de leur confinement strict de 14 jours. Tous les joueurs qualifiés pour les Internationaux d’Australie doivent respecter une quatorzaine en arrivant dans l’île, mais s’ils n’ont pas été en contact avec un cas déclaré, ils ont le droit de sortir cinq heures par jour de leur chambre d’hôtel pour s’entraîner.

« Nous avons toujours su qu’il y aurait un risque important avec cette pandémie, on ne peut jamais savoir », a déclaré M. Tiley sur la chaîne Channel Nine. « Mais les Internationaux d’Australie se dérouleront comme prévu et nous continuerons à faire de notre mieux pour assurer aux joueurs qui ne sont pas dans une bonne situation une solution quelque peu acceptable. »

Il a indiqué faire tout en son possible pour que ces 72 joueurs disposent de matériel pour s’entraîner dans leur chambre. Mais il a reconnu qu’ils auraient du mal à être prêts pour les tournois préparatoires aux Internationaux d’Australie organisés à Melbourne à partir du 31 janvier.

Le tournoi, qui doit débuter le 8 février, a été chamboulé samedi lorsque trois passagers ont été déclarés positifs à la COVID-19 sur deux des 17 vols qui transportaient les joueurs et leur entourage à Melbourne et à Adélaïde.

Une quatrième personne, un membre d’équipe de télévision en provenance de Los Angeles, a été déclarée positive dimanche.

Aucun joueur n’est concerné, mais l’un des cas est Sylvain Bruneau, l’entraîneur de Bianca Andreescu, 7e joueuse mondiale.

Victoria Azarenka, Sloane Stephens, Kei Nishikori et Angelique Kerber feraient partie des personnes en isolement renforcé sans entraînement.

Porte ouverte

Certains joueurs ont déjà brisé les règles de la quarantaine en ouvrant la porte de leur chambre. Ils encourent des amendes allant jusqu’à 20 000 dollars australiens (15 300 dollars américains), et les récidivistes risquent d’être envoyés dans un autre hôtel avec un policier stationné devant leur porte, a prévenu la commissaire à la quarantaine de la COVID-19 de l’État de Victoria, Emma Cassar.

Elle a cité un joueur « qui a ouvert sa porte pour essayer d’avoir une conversation avec son partenaire d’entraînement dans le couloir », tandis qu’un autre a acheté de la nourriture à emporter pour des amis du même étage « et s’est vanté de ses efforts en ouvrant sa porte pour le faire ».

« Ce sont des actes bénins, mais vraiment dangereux que nous ne pouvons tout simplement pas tolérer », a estimé Mme Cassar.

Plusieurs joueurs, dont Sorana Cirstea et Belinda Bencic, se sont plaints de ne pas pouvoir s’entraîner, certains affirmant qu’ils n’étaient pas informés de l’existence d’un isolement total si une personne était déclarée positive.

« S’ils nous avaient fait part de cette règle avant, je n’aurais pas joué en Australie », a publié sur Twitter la Roumaine Sorana Cirstea.

« J’aurais dû y réfléchir à deux fois avant de venir ici », a aussi tweeté la joueuse kazakhe Yulia Putintseva.

M. Tiley a affirmé que les joueurs étaient conscients des risques : « Nous avons été très clairs dès le début, c’est pourquoi nous avons regroupé les joueurs par contingents, il y avait toujours un risque que quelqu’un soit positif et doive passer 14 jours en quarantaine. »

Les Internationaux d’Australie avaient déjà été perturbés par le forfait de Roger Federer, blessé, tandis que la numéro 16 mondiale, Madison Keys, et le triple vainqueur du tournoi Andy Murray ont tous deux été déclarés positifs avant leur départ et n’ont donc pas embarqué sur les vols vers l’Australie.

À voir en vidéo