Omnium britannique de golf - Mike Weir est parmi les meneurs

Troon, Écosse — L'expérience et une préparation adéquate ont enfin milité en faveur de Mike Weir à l'Omnium britannique, hier, lorsque le golfeur canadien a remis une carte de 68, trois coups sous la normale.

Avec 139 coups à sa fiche après 36 trous de disputés, Weir vient à égalité au dixième rang du classement provisoire, à quatre coups du meneur, l'Américain Skip Kendall.

Weir, natif de Bright's Gove, en Ontario, a raté quelques allées et a commis un bogey, mais il a bien su éviter les embûches sur le parcours de Royal Troon.

«Je contrôle bien la trajectoire de ma balle, a dit Weir. Cette dernière ne part pas dans toutes les directions. J'ai logé moins bien quelques coups sur le parcours, mais j'ai su m'en sortir.

«C'est un peu stressant, mais je ne suis pas souvent contraint de sauver des normales, a ajouté Weir. J'ai réussi beaucoup de roulés pour des birdies. Si mon jeu avec mon fer droit continue de la sorte, je vais être en excellente position.»

Weir a amorcé sa ronde très tôt et a fait face à des vents plus forts que la veille. Il a néanmoins obtenu des birdies successifs aux cinquième, sixième et septième trous avec des roulés de trois, quatre et 15 pieds. Après un bogey au neuvième (trois roulés), Weir a repris ce coup au 16e trou quand une courte approche de 25 verges lui a permis de conclure avec un birdie sur la normale cinq.

«Je crois que j'ai appris comment frapper mes coups ici, a poursuivi Weir. Dans le temps, je travaillais sur mon élan. Si je devais franchir 155 verges avec mon fer-8, c'est le coup que je tentais. Aujourd'hui, j'ai réalisé que je frappais mon fer-5 alors que mes partenaires de jeu jouaient des fer-8. Je tentais de garder la balle basse et d'être plus imaginatif qu'il y a quatre ou cinq ans.

«J'évalue mes distances à l'oeil. Je joue un petit jeu avec Brennan [Little, son cadet]. Quand j'arrive à ma balle, je lui dis quelle est la distance que j'évalue avant qu'il me dise quelle est la véritable distance qui me sépare du trou. Ça me permet de mieux jauger mon jeu.»

L'autre Canadien, Stephen Ames de Calgary, n'a pu faire mieux que 75 et a raté la qualification avec un total de 149 (74-75). Le vainqueur du plus récent Omnium Western a fait deux gaffes énormes lors de normales trois (trous 8 et 17), commettant deux doubles bogeys.

«Ce n'est pas le même golf que l'on joue aux États-Unis, a dit Ames. Il y a deux ans, à Muirfield, les conditions de jeu étaient différentes et j'ai peiné, surtout avec mes fers, les bonds et les verts.»