Victoire plus serrée pour les juniors canadiens au Championnat mondial

Le Montréalais Devon Levi, qui célébrait son 19e anniversaire, a stoppé 17 tirs.
Photo: Jason Franson La Presse canadienne Le Montréalais Devon Levi, qui célébrait son 19e anniversaire, a stoppé 17 tirs.

Le Canada a donné des sueurs froides aux amateurs de hockey junior, dimanche, s’accrochant pendant longtemps à une avance d’un seul but, mais l’entraîneur-chef André Tourigny a insisté pour dire qu’il allait mieux dormir que la veille.

Jordan Spence a marqué tôt en première période, puis Devon Levi a réalisé 17 arrêts, aidant le Canada à arracher une victoire de 3-1 face à la Slovaquie au Championnat mondial de hockey junior.

Un jour après avoir défait l’Allemagne par deux touchés, 16-2, le Canada a battu l’équipe slovaque par un touché de sûreté à sa deuxième sortie du tour préliminaire.

Malgré tout, Tourigny était globalement plus satisfait de la performance de sa troupe contre la Slovaquie que face à l’Allemagne.

« Notre échec-avant et notre contrôle de la rondelle étaient bons, a-t-il analysé. J’aurais aimé que nous foncions plus au filet, que nous envoyons plus de rondelles au filet. Nous cherchions le jeu parfait, mais les Slovaques fermaient l’enclave avec cinq joueurs près du filet. »

« Ce n’est pas quelque chose qui va m’empêcher de dormir. Je vais même mieux dormir qu’hier, a ajouté Tourigny. Le nombre de buts n’est pas toujours relatif à la performance. Aujourd’hui, j’ai confiance [en le fait] que nous avons fait un pas dans la bonne direction. »

Les attaquants Philip Tomasino et Jack Quinn, dans un filet désert, ont marqué les autres buts du Canada tard en troisième période.

Pendant de longs moments au cours de la rencontre, le Canada a eu de la difficulté à générer des assauts vers le filet du gardien Samuel Hlavaj. Ce dernier a réalisé 20 arrêts.

« Je crois que nous avons bien joué, nous avons bien protégé l’espace en zone défensive et particulièrement devant notre filet, a dit l’entraîneur-chef de la Slovaquie, Robert Petrovicky. Nous avons fait preuve de patience. » « Nous avons obtenu quelques occasions en fin de match. La chance n’est pas allée de notre côté. Mais je suis très fier de mes joueurs. »

De son côté, le Montréalais Devon Levi, qui célébrait son 19e anniversaire, a stoppé 17 tirs. « J’ai fermé mon téléphone ce matin et je me suis concentré sur le match, a raconté Levi. J’ai regardé mes messages après la rencontre. »

« C’est amusant de pouvoir participer au tournoi pendant ma fête, a-t-il dit. C’est le plus beau cadeau que je pouvais recevoir. »

Martin Chromiak a été le seul à le déjouer, en avantage numérique en fin de rencontre.

Le Canada était privé du défenseur Braden Schneider, suspendu pour un match pour une mise en échec dangereuse contre l’Allemagne. L’attaquant Dylan Holloway a aussi raté la rencontre en raison d’une blessure au haut du corps. Spence a été inséré dans la formation.

Les représentants de l’unifolié joueront leur prochain match mardi face à la Suisse.

De quoi faire réfléchir

Comme la veille face à l’Allemagne, le Canada a rapidement pris les devants. Cette fois, Spence a profité d’un retour dans l’enclave pour tirer dans un filet abandonné à 4:08.

Mais contrairement à samedi, l’équipe n’a pas gardé le vent dans ses voiles. Elle a vite été embêtée par son manque de cohésion et le jeu étanche de la Slovaquie autour de son filet.

« Nous n’avons pas notre fraction de seconde à l’attaque », a dit Tourigny lorsque questionné sur le manque de cohésion de son offensive, dont la plupart des membres en sont à leurs premiers matchs depuis mars dernier. « Notre offensive va avoir besoin de temps. Nous allons continuer à nous améliorer, à être meilleurs chaque jour. »

Les Canadiens ont décoché les sept premiers tirs au but de la rencontre, mais le décompte des lancers affichait 9-4 en faveur du Canada à la fin de l’engagement.

La situation a été encore pire en début de deuxième tiers, alors que l’équipe canadienne n’a pas défié Hlavaj avant la mi-période.

Le Canada a connu ses meilleurs moments lors d’un avantage numérique tard dans l’engagement. Dylan Cozens a toutefois raté la cible à partir de l’enclave, puis Alex Newhook n’a pas été en mesure de tirer dans un filet ouvert.

À l’autre bout de la patinoire, Levi a été vigilant, frustrant Juraj Slafkovsky du bout de la jambière droite après un revirement en sortie de zone.

Le Canada a réussi à augmenter la pression en troisième période. Après un peu plus de quatre minutes de jeu, Connor McMichael est passé près de creuser l’écart en glissant son bâton entre ses jambes avant de soulever la rondelle. Hlavaj a toutefois réussi l’arrêt avec son bras droit.

Tomasino a finalement permis aux siens de respirer un peu mieux en doublant l’avance du Canada avec 3:35 restants à faire au compteur. Cozens a provoqué un revirement à la ligne bleue du Canada, puis a lancé Tomasino en échappée. Ce dernier n’a pas raté sa chance, battant Hlavaj du côté de la mitaine.

Chromiak a relancé les Slovaques avec 1:24 restants en avantage numérique et alors que Hlavaj avait été remplacé par un attaquant supplémentaire.

Quinn a toutefois confirmé la victoire du Canada en marquant dans un filet désert avec 13 secondes à écouler au cadran.

À voir en vidéo