2020, année sans victoire en slalom pour Shiffrin?

Victorieuse du géant de Courchevel le 14 décembre, son premier succès de la saison en quatre départs, Shiffrin arrive lancée à Semmering pour espérer éviter une année blanche.
Photo: Gabriele Facciotti Associated Press Victorieuse du géant de Courchevel le 14 décembre, son premier succès de la saison en quatre départs, Shiffrin arrive lancée à Semmering pour espérer éviter une année blanche.

Le slalom de Coupe du monde, mardi à Semmering (Autriche), au lendemain du géant, offre une dernière chance à l’Américaine Mikaela Shiffrin d’éviter une année vierge de victoire dans sa discipline favorite, ce qui ne lui est pas arrivé depuis huit ans.

Avant de devenir la reine du cirque blanc (trois gros globes entre 2017 et 2019) et de gagner dans toutes les disciplines, Mikaela Shiffrin a été une slalomeuse douée et précoce. C’est entre les piquets serrés qu’elle a conquis ses premiers trophées, et c’est là qu’elle a le plus rapidement assis sa domination.

L’Américaine a remporté son premier slalom en décembre 2012 à Are (Suède) à seulement 17 ans. Depuis, elle a gagné tous les ans, et en moyenne plus de six slaloms par année.

Avec 48 victoires au total (sur ses 67 succès en Coupe du monde), elle détient déjà, à 25 ans, le record hommes et femmes confondus, devant le Suédois Ingemar Stenmark (40).

Toujours bredouille en 2020, la voir échouer mardi à Semmering serait ainsi un petit événement qui s’explique par deux facteurs.

L’Américaine a d’abord connu une année difficile : la mort de son père en février lui a fait manquer plusieurs courses, dont un slalom, puis les compétitions ont été arrêtées à cause de la pandémie de nouveau coronavirus, emportant trois slaloms.

Surtout, Shiffrin doit faire face à la progression de sa rivale slovaque Petra Vlhova, intouchable en slalom en 2020 avec cinq victoires en cinq courses, dont quatre devant l’Américaine et deux depuis le début de saison à Levi (Finlande).

Victorieuse à 11 reprises depuis 2015 dans la discipline, Vlhova a suivi le même cheminement que Shiffrin, dont elle partage l’année de naissance, passant de pure slalomeuse à skieuse polyvalente, actuellement en tête du classement général de la Coupe du monde.

Dans la discipline, les autres concurrentes sont écrasées par ces deux phénomènes qui ont remporté les 28 derniers slaloms de Coupe du monde depuis la victoire de la Suédoise Frida Hansdotter en janvier 2017.

Une seule autre skieuse encore active a déjà remporté un slalom au plus haut niveau : la Canadienne Erin Mielzynski en mars 2012, il y a une éternité.

Victorieuse du géant de Courchevel le 14 décembre, son premier succès de la saison en quatre départs, Shiffrin arrive lancée à Semmering pour espérer éviter une année blanche.

À voir en vidéo