Baseball: les salaires ont chuté de près de 2,5 milliards pendant la pandémie

Les Rays de Tampa Bay, champions de la Ligue américaine, ont dépensé seulement 29,4 millions.
Photo: Jae C. Hong Associated Press Les Rays de Tampa Bay, champions de la Ligue américaine, ont dépensé seulement 29,4 millions.

Les dépenses salariales du Baseball majeur ont chuté à 1,75 milliard $US pendant la saison 2020 écourtée par la pandémie, comparativement à 4,22 milliards la saison précédente. Les Dodgers de Los Angeles, champions de la Série mondiale, ont dépensé 98,6 millions en salaire, soit le plus petit total en 20 ans pour la plus imposante masse salariale.

Les salaires de base au sein des formations de 40 joueurs ont chuté à 1,54 milliard, selon les informations envoyées par le Baseball majeur aux équipes vendredi et dont l’Associated Press a obtenu copie. Ce chiffre était de 3,99 milliards en 2019.

Si les dépenses liées aux bonus de signature et de performance sont demeurées similaires, celles liées aux rachats d’option pour la saison suivante ont plus que doublé, passant de 26,9 millions l’an dernier à 58,2 millions en 2020.

Les Dodgers ont gagné un premier titre de la Série mondiale depuis 1988 et ils possédaient la plus imposante masse salariale des Majeures pour une première fois depuis 2017. Leurs dépenses de 98,6 millions sont les plus faibles pour l’équipe avec la plus grosse masse salariale des Majeures depuis 2000, quand les Yankees de New York avaient dépensé 95,3 millions en salaire.

Les Yankees ont occupé le deuxième rang derrière les Dodgers en 2020, avec des dépenses de 83,6 millions. Les Mets de New York ont suivi en troisième place avec 83,4 millions.

Les Rays de Tampa Bay, champions de la Ligue américaine, ont dépensé seulement 29,4 millions. Seulement les Pirates de Pittsburgh (24,1 millions) et les Orioles de Baltimore (23,5 millions) ont eu de plus petites masses salariales.

Les salaires de base ont été payés au pro rata de 60 matchs sur les 162 réguliers en vertu d’une entente entre le Baseball majeur et le syndicat des joueurs. Le début de la saison, prévu le 26 mars, a été reporté au 23 juillet en raison de la pandémie de COVID-19 et le calendrier a dû être écourté.

Si les pleins salaires avaient été payés et que le calendrier avait été disputé dans son ensemble avec un nombre moyen normal de rappels des mineures, les dépenses liées aux salaires auraient probablement augmenté de 4 % par rapport à 2019.

Avec Ronald Blum, Associated Press