La MLB reclasse les Ligues des Noirs, maintenant considérées majeures

Josh Gibson, debout au centre de la photo avec les Pittsburgh Crawfords en 1932, pourrait se retrouver avec un record du Baseball majeur.
Photo: Harrison Studio, domaine public Josh Gibson, debout au centre de la photo avec les Pittsburgh Crawfords en 1932, pourrait se retrouver avec un record du Baseball majeur.

Willy Mays ajoutera quelques coups sûrs à ses statistiques ; la moyenne au bâton de Monte Irvin devrait passer au-dessus de, 300 ; tandis que Satchel Paige pourrait ajouter plus de 150 victoires à son total en carrière.

Josh Gibson, le plus gros cogneur des Ligues des Noirs (les « Negro Leagues »), pourrait même se retrouver avec un record du Baseball majeur.

Les statistiques et les records de grands joueurs comme Gibson, Paige et quelque 3400 autres joueurs sont sur le point de rejoindre ceux des joueurs des Ligues majeures : la MLB a annoncé mercredi qu’elle reclassait les Ligues des Noirs au niveau de ligues majeures et que les statistiques de leurs joueurs feraient maintenant partie de son histoire.

La MLB a indiquait mercredi qu’elle corrigeait « une injustice de longue date dans l’histoire du baseball » en élevant les Ligues des Noirs au statut de ligues majeures l’année du centenaire de leur fondation.

Les Ligues des Noirs étaient constituées de sept ligues et la MLB inclura maintenant leurs statistiques, compilées entre 1920 et 1948.

Elles ont commencé à se dissoudre un an après que Jackie Robinson soit devenu le premier Noir à évoluer dans les Majeures avec les Dodgers de Brooklyn, en 1947, après un passage avec les Royaux de Montréal.

Ces ligues avaient été exclues en 1969, quand le Comité spécial sur les annales du baseball avait identifié six « ligues majeures » remontant à 1876.

« Selon la MLB, l’omission en 1969 d’inclure les Ligues des Noirs par le comité était clairement une erreur qui exige la correction apportée aujourd’hui », a indiqué le Baseball majeur par communiqué.

La MLB travaillera de concert avec l’Elias Sports Bureau afin de réviser les statistiques et les records des Ligues des Noirs afin de trouver une façon de les incorporer à l’histoire du Baseball majeur. Il n’y avait pas de façon standardisée de marquer les matchs ou de conserver les statistiques dans ces ligues, mais il existe suffisamment de sommaires pour rapiécer une partie de ses statistiques.

Par exemple, Mays pourrait être crédité de 17 coups sûrs supplémentaires, qui proviennent de la saison 1948 avec les Black Barons de l’Alabama. Irvin, un coéquipier de Mays chez les Giants de New York, pourrait voir sa moyenne en carrière passer de, 293 à, 304 si les statistiques affichées sur Baseball-reference.com de ses neuf saisons dans les Ligues des Noirs sont exactes. Paige, quant à lui, n’a présentement que 28 victoires au compteur. Il devrait pouvoir en ajouter au moins 146 à ce total.

Alors que certains estiment que Gibson aurait frappé plus de 800 circuits en 16 saisons dans les Ligues des Noirs, il est peu probable qu’il existe suffisamment de preuves pour lui permettre de devancer Barry Bonds et ses 762 circuits, l’actuelle marque des Majeures.

Selon ce qu’Elias et la MLB décideront, Gibson pourrait toutefois se retrouver avec une autre marque enviable. Sa moyenne au bâton de, 441 en 1943 deviendrait la meilleure moyenne de tous les temps, devançant celle de, 440 maintenue par Hugh Duffy en 1894. La moyenne de Gibson a toutefois été maintenue en moins de 80 matchs, loin des standards modernes de 162. Duffy a disputé 125 rencontres en 1894.

« Nous ne pourrions être plus enthousiastes par cette reconnaissance de l’importance des Ligues des Noirs dans l’histoire du Baseball majeur, a dit Edward Schauder, le représentant de la succession de Gibson et cofondateur de l’Association des joueurs des Ligues des Noirs. Josh Gibson était une légende qui aurait pu être un des meilleurs joueurs des Majeures si on lui avait permis de jouer. »

Tous ceux d’entre nous qui aiment le baseball savent depuis longtemps que les Ligues des Noirs ont produit parmi les meilleurs joueurs, les plus grandes innovations et de grands triomphes sur fond d’injustice

 

Le Baseball majeur a considéré l’opinion du Temple de la renommée, du Negro League Researchers and Authors Group, ainsi que de diverses études effectuées par d’autres auteurs et historiens.

« Les carences perçues au sujet des structures et des calendriers des Ligues des Noires sont les conséquences directes des pratiques d’exclusion du Baseball majeur. De les empêcher d’accéder au statut de ligues majeures s’est avérée une sanction doublée, exactement comme celles imposées à tous les candidats au Temple de la renommée avant Satchell Paige, en 1971, a déclaré John Thorn, l’historien de la MLB. D’accorder le statut de ligues majeures aux Ligues des Noirs 100 ans après leur fondation est profondément gratifiant. »

« Tous ceux d’entre nous qui aimons le baseball savent depuis longtemps que les Ligues des Noirs ont produit parmi les meilleurs joueurs, les plus grandes innovations et de grands triomphes sur fond d’injustice, a affirmé le commissaire Rob Manfred par communiqué. Nous sommes reconnaissants d’inclure les joueurs des Ligues des Noirs. Ce sont des joueurs des Majeures et ils doivent intégrer notre histoire. »