Omnium britannique - Casey et Levet en tête ête

Troon, Écosse — Un albatros de Gary Evans et un trou d'un coup d'Ernie Els sur le «timbre poste», l'une des plus fameuses normale-3 au monde: trois heures après le coup d'envoi de l'Omnium britannique, hier, il était clair que l'absence de vent allait faciliter la tâche des golfeurs sur le prestigieux terrain écossais de Royal Troon.

Au terme de la journée, ce ne sont toutefois pas les coups spectaculaires qui ont profité le plus à leurs auteurs.

Paul Casey et Thomas Levet ont conclu cette première ronde au sommet du classement provisoire à la suite de cartes de 66, cinq coups sous la normale.

Aucun des deux n'a effectué de coups renversants, mais ils ont été solides d'un bout à l'autre pour prendre les devants par un coup face au Néo-Zélandais Michael Campbell.

«Si tu commences à penser au score que tu vas jouer, ça devient très, très difficile», a noté Casey.

Ce ne fut pas aisé pour Tiger Woods qui a réussi deux normales cruciales pour remettre une carte de 70. Woods améliorait la normale lors d'un premier parcours d'un tournoi du grand chelem pour une première fois depuis le championnat de la PGA, en 2002.

«Ça ne sera jamais aussi facile que ça», a dit Woods, en donnant son opinion sur le parcours de Royal Troon. Le champion en titre du tournoi des Maîtres, Phil Mickelson, a joué 73, alors que le lauréat à Augusta en 2003, Mike Weir de Bright's Grove, Ont., a joué la normale.

Stephen Ames de Calgary a commis un bogey au 18e trou et il s'est contenté d'un 74, trois coups au-dessus de la normale. Casey, un Anglais âgé de 26 ans qui jouait avec Mickelson, a donné un bon spectacle avec deux birdies lors des trois derniers trous.

«J'ai quand même laissé filer quelques coups ici et là, a dit Casey. Ça aurait pu être un score très, très bas.»