Cent défaites pour les Expos?

Atlanta — Après un congé de trois jours, les Expos reprennent le travail en se mesurant aux Braves d'Atlanta à Turner Field et la simple logique veut qu'ils aient une meilleure deuxième moitié pour une raison bien simple: ça ne peut être pire qu'en première moitié!

Les Expos n'ont remporté que 31 victoires en 87 rencontres (31-56) et ils présentent la pire attaque des ligues majeures. Ils ne frappent que pour .238 et ils n'ont marqué que 290 points, 85 de moins que les deux équipes qui les précèdent, à égalité au 28e rang dans les ligues majeures, les Brewers de Milwaukee et les Marlins de la Floride.

«C'est une saison difficile, a noté Livan Hernandez, qui était le seul représentant des Expos au match des étoiles. Mais on a commencé à mieux jouer récemment. Je pense qu'on fera mieux en deuxième moitié et qu'on remportera plus de victoires.

«Vidro est mieux maintenant et tout le monde attend que Cabrera fasse mieux.»

Après des saisons de 83 victoires lors des deux dernières années, les Expos sont menacés de subir 100 défaites pour la troisième fois de leur histoire, un plateau de médiocrité qu'ils ont atteint en 1969 lors de leur première année (110), puis en 1976 (107) quand Karl Kuehl, congédié et remplacé par Charlie Fox, avait pris la relève de Gene Mauch à la barre de l'équipe.

Le défi est de taille, mais le calendrier n'est pas aussi exigeant qu'en première moitié puisque les Expos ne retourneront plus à Porto Rico, ayant complété leur calendrier de 22 matchs au Stade Hiram Bithorn lors d'un séjour de 10 rencontres tout juste avant la pause du match des étoiles.

Il importe, a noté Hernandez, que les joueurs soient «plus détendus», ayant remarqué que ses coéquipiers s'en font trop avec les voyages.