La NBA officialise le début de la saison au 22 décembre

Les finalistes de la saison passée, les Lakers et le Heat, ont joué jusqu’à la mi-octobre. Sur cette photo, les vedettes des deux équipes: Lebron James et Jimmy Butler.
Photo: Mike Ehrmann Getty Images via Agence France-Presse Les finalistes de la saison passée, les Lakers et le Heat, ont joué jusqu’à la mi-octobre. Sur cette photo, les vedettes des deux équipes: Lebron James et Jimmy Butler.

La saison 2020-2021 de la NBA débutera bien le 22 décembre, un accord ayant été trouvé avec le syndicat des joueurs (NBPA) sur les diverses modalités de la reprise et sur les termes financiers, dans un contexte toujours délicat en raison de la pandémie de coronavirus.

Mardi soir, la Ligue nord-américaine de basketball (NBA) a annoncé que son conseil d’administration, regroupant les propriétaires de franchises, avait approuvé à l’unanimité l’accord conclu un peu plus tôt.

La NBA et la NBPA sont « parvenues à un accord de principe sur le début de la saison 2020-21, ainsi qu’à des ajustements de certaines dispositions de la convention collective actuelle impactée par la pandémie de COVID-19 », selon le communiqué conjoint aux deux instances diffusé lundi soir.

Vendredi dernier, les joueurs avaient voté en faveur du plan de la NBA, même si certains auraient préféré que la rentrée se fasse autour du Martin Luther King Day (18 janvier), afin de ne pas reprendre trop tôt le chemin des parquets, les finalistes de la saison passée, les Lakers et le Heat, ayant notamment joué jusqu’à mi-octobre.

Le jeu redémarrera donc pour eux un peu plus de deux mois plus tard, mardi le 22 décembre, mais presque neuf mois plus tard pour huit équipes dont les Warriors de Golden State, qui n’avaient pas été concernés par la fin du précédent championnat, après son interruption le 11 mars.

Déplacements réduits

Chaque équipe disputera 72 matchs de saison régulière, dont le calendrier sera dévoilé dans les semaines à venir. Ils auront lieu dans les salles des franchises, avec, selon le site The Athletic, des déplacements réduits de 25 %, notamment ceux à travers le pays.

L’ouverture du marché des transactions a quant à elle été fixée au 20 novembre, deux jours après le repêchage. Cette période de transactions devrait être extrêmement intense alors que les camps d’entraînement débuteront seulement dix jours plus tard, à partir du 1er décembre.

Sur le plan financier, la convention collective a été modifiée, compte tenu de l’impact négatif de la pandémie de coronavirus sur les revenus liés aux activités, la NBA ayant estimé une possible perte de revenus à hauteur de 40 %, due à l’absence de billetterie, les matchs devant jusqu’à nouvel ordre se jouer à huis clos.

Conséquence : les deux parties sont tombées d’accord sur un principe de retenue sur salaire des joueurs à hauteur de 10 % pour combler les pertes sur plusieurs saisons. S’il est nécessaire de réduire un peu plus les salaires, leur perte sera répartie sur la saison qui vient, ainsi que sur les deux suivantes, sachant que les joueurs ne devront jamais avoir à déplorer une réduction de plus de 20 % de leur salaire sur une seule saison.

Voie libre pour les JO

En démarrant son championnat le 22 décembre, la ligue, mue par ses accords avec les diffuseurs, estime en outre pouvoir sauver entre 500 millions et un milliard de dollars américains de revenus à répartir entre elle, les équipes et les joueurs.

Car des matchs prévus jour de Noël lui assurent des cotes d’écoute parmi les plus hautes de sa saison. Ensuite, jouer 72 rencontres menant à des éliminatoires en mai et couronner un champion en juillet permettront d’éviter de concurrencer les Jeux olympiques de Tokyo (du 23 juillet au 8 août), ce que les chaînes de télévision et les annonceurs voulaient éviter à tout prix.

Quant aux meilleurs joueurs nationaux, parmi lesquels de nombreuses vedettes américaines et internationales, ils pourront alors défendre les couleurs de leur pays. Et envisager ensuite de reprendre en NBA pas avant fin octobre, comme cela était le cas avant le coronavirus.