L’Impact rate une autre occasion

Les efforts des joueurs de l’Impact n’ont mené qu’à un seul tir cadré pendant la première demie, sur quatre tentatives.
Photo: Eduardo Munoz Alvarez Associated Press Les efforts des joueurs de l’Impact n’ont mené qu’à un seul tir cadré pendant la première demie, sur quatre tentatives.

L’Impact de Montréal a subi un troisième revers consécutif, s’inclinant 1-0 aux mains du Orlando City SC, dimanche soir au Red Bull Arena.

Daryl Dike, à la 39e minute de jeu, a marqué le seul but du match contre Clément Diop, qui a offert une performance de haut niveau, tout particulièrement en deuxième demie.

Malgré 15 tirs tentés, dont cinq cadrés, l’Impact (7-13-2) a subi un deuxième échec consécutif par blanchissage, après sa défaite par le même score mardi dernier contre Nashville. Avant ces deux matchs, l’Impact avait connu une séquence de 13 parties avec au moins un but.

Les hommes de Thierry Henry restent donc à 23 points. Ils avaient une chance d’assurer leur place dans les séries éliminatoires dimanche avec une victoire et des matchs nuls de l’Inter Miami CF et de D.C. United.

La formation montréalaise complétera son calendrier régulier dimanche prochain alors qu’il rendra visite à D.C. United, à Washington.

Le match commencera à 15h30, comme les six autres mettant en présence les équipes de l’Association Est. Surtout, il servira à déterminer le sort de l’Impact.

Défaillance coûteuse

Les joueurs de Thierry Henry ont fait assez bonne impression en début de match, avec des présences soutenues en territoire adverse.

Les efforts des joueurs de l’Impact n’ont mené qu’à un seul tir cadré pendant la première demie, sur quatre tentatives.

Ce tir est venu de Samuel Piette du flanc droit après un centre précis de Rudy Camacho à la 22e minute, ce qui a forcé le gardien Pedro Gallese à être vigilant.

Même s’ils ont dominé au chapitre des tirs tentés, des duels gagnés, des coups de pied de coin tentés et des centres pendant le premier segment de 45 minutes, les joueurs de l’Impact sont rentrés au vestiaire face à un recul au tableau indicateur.

Après qu’on l’eut laissé manoeuvrer à sa guise non loin du cercle central, Mauricio Peyreira a effectué une belle passe que Dike a pu récupérer après s’être glissé derrière le mur défensif montréalais.

Dike s’est présenté dans la surface de réparation et malgré la présence de Camacho à ses côtés, il est parvenu à tirer le ballon du pied droit à ras la pelouse et à la droite de Diop pour son septième but de la campagne.

En deuxième demie, Bojan a été le chef de file de l’attaque montréalaise.

Ses deux premières frappes, à la 61 et à la 67e minute, ont raté le cadre, tandis que la troisième, à la 69e minute, a été saisie par Gallese.

À l’autre extrémité, Diop a permis à l’Impact de demeurer à distance de frappe en bloquant des tentatives de Benji Michel, à la 63e minute, et de Tesho Akindele, une douzaine de minutes plus tard.

Diop a réussi une intervention fructueuse à la 79e minute, empêchant Ruan de capitaliser sur un centre de Junior Urso, et un autre arrêt important, à la 80e minute de jeu contre Michel, une fois de plus.

Au cours des cinq dernières minutes du temps réglementaire et lors des arrêts de jeu, l’Impact a menacé, notamment Bojan, une fois de plus, qui a cependant été frustré par Gallese.