Spéculation et polémique autour d’un nouveau projet de «super ligue» de soccer européenne

L’Europe s’est régulièrement déchirée ces derniers mois autour de la réforme des Coupes d’Europe de l’UEFA à partir de 2024.
Photo: Miguel A. Lopes Pool / AFP L’Europe s’est régulièrement déchirée ces derniers mois autour de la réforme des Coupes d’Europe de l’UEFA à partir de 2024.

Pas encore officiel, mais déjà critiqué : le projet d’une « super ligue européenne » de soccer, qui rassemblerait les meilleurs clubs du continent et qui serait soutenu par la Fifa, a suscité mardi l’opposition de la Liga espagnole et de groupes de supporters.

Selon Sky Sport, des négociations en vue de la création de cette nouvelle compétition, qui serait directement rivale des compétitions européennes déjà existantes comme la Ligue des champions et la Ligue Europa organisées sous l’égide de l’UEFA, seraient sur le point d’aboutir.

Cette « super ligue » doit rassembler les 18 meilleures équipes des principaux championnats européens, avec des play-offs en fin de saison, un peu à la manière du « Final 8 » de la Ligue des champions disputé en août à Lisbonne.

Selon le média britannique, il serait doté d’un financement bancaire de 6 milliards de dollars (5,1 Mds EUR) garanti en s’appuyant sur les futurs droits TV de l’épreuve. Chacun des clubs participants pourrait recevoir « des centaines de millions de livres sterling », avance Sky Sports.

Si le projet prévoit que les matchs européens se déroulent en milieu de semaine pour ne pas empiéter sur les championnats nationaux, cette nouvelle compétition viendrait en opposition directe avec les compétitions européennes existantes, tout en alourdissant un calendrier déjà chargé pour les grands clubs. Il n’est donc pas du goût de tout le monde.

Ainsi le président de la Liga, Javier Tebas, a aussitôt réagi mardi en estimant que « ces projets souterrains semblent bons uniquement quand on les envisage à 5h00 du matin après une nuit passée au bar ».

Opposition des supporters anglais

« Les auteurs de cette idée — s’ils existent vraiment, car il n’y a personne pour la défendre — font preuve non seulement d’une ignorance totale de l’organisation et des coutumes du football européen et mondial, mais aussi d’une grave méconnaissance des marchés des droits audiovisuels », a estimé le dirigeant sur ESPN.

Une même opposition est également déjà apparue chez les supporters anglais.

« Si vous êtes un propriétaire de club ou un financier et que vous vous imaginez qu’une crise sanitaire mondiale est l’occasion idéale pour démanteler le [soccer] et le remodeler pour qu’il convienne aux milliardaires… vous n’avez pas idée à quel point les supporters détestent votre concept », a déclaré l’Association anglaise des supporters de soccer. « Les choses ne se passeront pas comme ça. »

Cette proposition de réforme du soccer européen intervient un peu plus d’une semaine après le projet « Big Picture » de la Premier League anglaise, visant à réduire l’élite anglaise à 18 équipes et à supprimer la Coupe de la Ligue, afin de libérer du temps pour disputer les matchs européens.

L’Europe s’est régulièrement déchirée ces derniers mois autour de la réforme des Coupes d’Europe de l’UEFA à partir de 2024, certains clubs huppés poussant pour l’instauration d’une ligue semi-fermée critiquée par de nombreux autres clubs et par les championnats nationaux.

À voir en vidéo