Djokovic fait tomber adversaires et records à ​Roland-Garros

«Je n’ai pas perdu de manche jusqu’en quarts de finale, c’est bien. Je me sens bien sur le court et… on y va!», s’est réjoui Djokovic.
Photo: Christophe Ena Associated Press «Je n’ai pas perdu de manche jusqu’en quarts de finale, c’est bien. Je me sens bien sur le court et… on y va!», s’est réjoui Djokovic.

Karen Khachanov devait constituer le premier test pour Novak Djokovic à Roland-Garros : lundi en huitièmes de finale, le Russe a cédé en trois manches comme les trois premiers adversaires du no 1 mondial, qui en a profité pour améliorer quelques records.

Dans le tableau féminin, la Tchèque Petra Kvitova s’est qualifiée pour les quarts de finale du Majeur parisien pour la première fois depuis huit ans et près de quatre ans après avoir été gravement blessée à une main par un cambrioleur.

« Je n’ai pas perdu de manche jusqu’en quarts de finale, c’est bien. Je me sens bien sur le court et… on y va ! », s’est réjoui Djokovic après son succès 6-4, 6-3, 6-3 face au 16e mondial, qui l’avait battu en finale du Masters 1000 de Paris en 2018.

Le Serbe affiche depuis le début du tournoi des ambitions « très hautes » et vise ouvertement un 18e titre du Grand Chelem pour se rapprocher de Roger Federer (20) et de Nadal (19).

Déjà, il jouera, contre l’Espagnol Pablo Carreno (18e), son 14e quart de finale à Roland-Garros, égalant le record de Rafael Nadal. La dernière fois que Djokovic avait affronté Carreno, il s’était fait disqualifier pour avoir lancé une balle qui avait atterri sur la tête d’une juge de ligne. C’était en huitièmes de l’US Open il y a un mois.

Mais lundi, il a décroché sa 35e victoire cette saison, avec pour seul échec sa disqualification à New York. Il a également amélioré un de ses propres records, en atteignant son 11e quart à Roland-Garros d’affilée. Il jouera son 47e quart de Majeur, à 10 longueurs du record de Federer (57).

Le retour de Kvitova

Depuis 2012 et sa défaite en demi-finales face à Maria Sharapova, future championne, Kvitova n’avait plus atteint les quarts à Paris. C’est chose faite avec sa victoire face à la Chinoise Shuai Zhang (39e) 6-2, 6-4.

Ce succès assure à la double gagnante de Wimbledon (2011 et 2014) un retour dans le top 10 à l’issue de la quinzaine parisienne. Pour aller plus loin, elle devra se défaire de l’Allemande Laura Siegemund (66e) qui a éliminé l’Espagnole Paola Badosa (87e) 7-5, 6-2.

La pluie perturbe le programme

Les matchs ont été interrompus par la pluie vers 13 h (heure locale). Seules ont pu suivre leur cours normal les parties programmées sur le court Philippe-Chatrier protégé par un toit.

Le match Carreno-Altmaier a été déplacé du Suzanne-Lenglen au Chatrier après la victoire de Sofia Kenin (6e), lauréate à l’Open d’Australie, sur Fiona Ferro (49e) 2-6, 6-2, 6-1.

En revanche, le dernier huitième dames entre Ons Jabeur (35e) et Danielle Collins (57e) a été reprogrammé mardi.

À voir en vidéo