L’Impact bat les Whitecaps 4 à 2

Les hommes de Thierry Henry ont complété la première demie avec dix tirs en direction du gardien vancouverois, dont la moitié ont été cadrés.
Photo: Jonathan Hayward La Presse canadienne Les hommes de Thierry Henry ont complété la première demie avec dix tirs en direction du gardien vancouverois, dont la moitié ont été cadrés.

Dans une rencontre où Samuel Piette a marqué le premier but de sa carrière avec la formation montréalaise, l’Impact a accompli la première moitié de sa mission pour atteindre la finale du Championnat canadien en défaisant les Whitecaps de Vancouver par le score de 4-2 dimanche soir au BC Place.

Grâce à la victoire et au score final, l’Impact est dans une position plus que favorable pour doubler le Toronto FC au premier rang du Championnat canadien. Pour réaliser le tour de force, il n’a besoin que d’une victoire de 1-0 mercredi prochain contre les Whitecaps. Ce gain a également permis à l’Impact de rejoindre le New York City FC au cinquième rang du classement de l’Association de l’Est de la MLS.

« On a mis quatre buts à l'extérieur et maintenant ça va être un tout autre match mercredi. Mais il faut essayer d'être content avec cette victoire, de savourer. Voilà, maintenant, c'est fini et il faut se concentrer sur mercredi », a déclaré l'entraîneur-chef Thierry Henry.

L’Impact menait 2-1 quand Piette, posté en plein centre de la surface de réparation, a habilement fait bifurquer une passe en retrait de Saphir Taïder pour son premier but avec le Bleu-blanc-noir, à son 79e match, à la 51e minute de jeu.

Après son but, on a pu voir ses coéquipiers sur le terrain se précipiter vers Piette pour le féliciter. On les sentait au moins aussi heureux que le Québécois ne pouvait l'être lui-même.

« J'ai vu les coachs, les joueurs sur le banc. Tout le monde était debout, j'ai même vu les joueurs qui n'étaient pas en uniforme dans les estrades, tout le staff qui nous accompagne qui était hyper content pour moi. Ça fait très, très chaud au cœur et ça démontre à quel point on a une belle équipe et j'ai de super bons gars autour de moi », a témoigné Piette.

Les caméras de télévision ont notamment capté une image de Thierry Henry souriant à pleines dents. « Eh oui, j'étais vraiment content parce que ça fait un petit moment qu'il attend ça, que tout le monde attend ça. La dernière fois qu'il a marqué un but, il m'a dit qu'il avait six ans. C'était dans son jardin », a-t-il relaté en ricanant.

Orji Okwonkwo, Taïder, sur un penalty, et Romell Quioto ont également trouvé le fond du filet pour les hommes de Thierry Henry, les deux premiers en première demie et le dernier en deuxième.

Les Whitecaps ont profité d’un but de Rudy Camacho contre son camp à la 66e minute, alors qu’ils évoluaient avec un joueur en moins. Theo Bair avait marqué le premier but de la rencontre tôt en première demie.

Les deux formations ont joué les 18 dernières minutes à dix contre dix à la suite de l’expulsion de Lucas Cavallini à la 57e minute, chez les Whitecaps, et de celle d’Emanuel Maciel, du côté de l’Impact, 15 minutes plus tard.

Du jeu ouvert

Alors que l’on pouvait s’attendre à ce que les joueurs de l’Impact tentent de s’imposer en territoire adverse dans l’espoir de marquer des buts, on a eu droit à une première moitié de match où les tentatives de tir ont été nombreuses.

Les hommes de Thierry Henry ont complété cette première demie avec dix tirs en direction de Thomas Hasal, dont la moitié ont été cadrés.

Les Whitecaps ont également dirigé de bons tirs vers Clément Diop et l’un d’eux — décoché d’un angle plutôt fermé — a permis à Bair d’ouvrir la marque dès la septième minute de jeu.

L’Impact a créé l’égalité environ huit minutes plus tard, aidé par des bonds favorables du ballon. Après une belle incursion et du bon travail individuel dans la surface de réparation, Quioto a vu son tir frapper le poteau éloigné. Le ballon a rebondi vers le centre de la surface et touché Taïder avant de bifurquer vers la gauche, où se trouvait Okwonkwo, qui n’a pas raté sa chance.

La formation montréalaise a rompu l’égalité tout juste avant la fin de la première demie. Là encore, Quioto a été au cœur de l’action lorsque le gardien des Whitecaps l’a fait chuter dans la surface de réparation en plongeant dans ses chevilles.

Taïder a effectué le penalty — comme c’est son habitude — et il a poussé le ballon à la gauche de Hasal pour sa neuvième réussite en autant de tentatives dans de pareilles circonstances avec la formation montréalaise.

L’Impact a amorcé la deuxième demie avec autorité et Piette a triplé l’avance de la formation montréalaise avant que Quioto ne porte la marque à 4-1, sur une passe de Piette, à la 60e minute de jeu, soit trois minutes après la sortie de Cavallini.

À partir de ce moment, l’Impact a joué avec le feu et a failli se brûler. Les Whitecaps se sont rapprochés à deux buts quand Camacho a fait dévier un centre de Cristian Gutierrez derrière Diop à la 66e minute.

Puis, à la 89e minute, Zachary Brault-Guillard a sauvé les meubles en se postant sur la ligne des buts et en bloquant un tir de Russell Telbert alors que Diop s’était retrouvé hors position après avoir réalisé un premier arrêt.

La formation montréalaise a résisté pendant sept minutes additionnelles en arrêts de jeu pour signer cette importante victoire.