L’Impact devra rester aux États-Unis pour trois matchs de sa saison en MLS

Les Montréalais Diop et Maciel ont affronté trois fois de suite le TFC récemment.
Graham Hughes La Presse canadienne Les Montréalais Diop et Maciel ont affronté trois fois de suite le TFC récemment.

L’Impact de Montréal s’installera aux États-Unis pour poursuivre sa saison en MLS.

La ligue a annoncé que chaque club du circuit disputera trois matchs de saison régulière du 18 au 27 septembre.

Comme les équipes installées aux États-Unis ne peuvent pas traverser la frontière en raison des restrictions sanitaires imposées par la pandémie de la COVID-19, les trois formations canadiennes joueront leurs trois rencontres au sud de la frontière.

L’Impact (4-4-1) élira domicile au Red Bull Arena, à Harrison, au New Jersey, pour cette deuxième phase de la relance. Le club disputera ainsi des matchs contre l’Union de Philadelphie le 20 septembre, le Revolution de la Nouvelle-Angleterre le 23 septembre et les Red Bulls de New York le 27 septembre.

Le match du 20 septembre contre Philadelphie sera considéré comme un match à domicile, alors que le match du 27 septembre contre les Red Bulls sera un match à l’étranger.

Comme pour le tournoi de la MLS à Orlando et la phase 1 de la saison dans les marchés locaux, chaque équipe devra se conformer à des protocoles stricts de santé et de sécurité, incluant des tests de dépistage de la COVID-19 pour les joueurs, les entraîneurs et le personnel essentiel de façon régulière.

Avec les deux matchs prévus au calendrier à Vancouver dimanche et mercredi prochain, cela signifie que les joueurs de l’Impact passeront plus de deux semaines loin de la maison, une situation qui pourrait ne pas plaire à tous.

« C’est sûr que c’est une décision difficile pour les gens qui ont des familles, a admis le gardien Clément Diop. C’est certain que l’effectif était préparé à ce genre de décisions ; il faudra qu’on soit encore plus soudés que nous ne l’avons été jusqu’à présent. »

Diop ne sait pas si les joueurs auront le choix de ne pas voyager avec le club dans la bulle du New Jersey.

« Tout le monde est adulte : si tu veux y aller ou ne pas y aller, tu prends tes responsabilités, a-t-il dit. Maintenant, il y a des conséquences, il faut savoir ce qu’elles seront. »

C’est sûr que c’est une décision difficile pour les gens qui ont des familles

 

Quant à l’entraîneur-chef, Thierry Henry, il n’est pas encore rendu aussi loin dans sa préparation.

« C’est tout nouveau comme info. Malheureusement, j’ai la tête à Vancouver et je ne peux pas me projeter sur ce qui va se passer dans le New Jersey.

« Maintenant, oui, trois matchs dans le New Jersey ; il faudra s’adapter. J’ai la tête à Vancouver ; on gérera ce qu’il y aura à gérer après ces deux matchs. »

Les détails des autres matchs de la saison régulière de la MLS seront annoncés ultérieurement.

L’Impact, le Toronto FC et les Whitecaps de Vancouver terminent ces jours-ci une portion du calendrier où les équipes canadiennes s’affrontent deux fois.

Le TFC a achevé cette phase toute canadienne, mais l’Impact et les
Whitecaps doivent encore s’affronter deux fois à la B.C. Place de Vancouver, dimanche et mercredi.

La MLS a également confirmé les détails de qualification et le format des éliminatoires.

Les matchs éliminatoires seront de nouveau à élimination directe et l’équipe la mieux classée sera l’hôte. Il en sera ainsi jusqu’à la finale de la Coupe MLS, le 12 décembre.

Comme annoncé précédemment, 18 équipes participeront aux éliminatoires.

À voir en vidéo