Eugenie Bouchard crée la surprise à Istanbul

Eugenie Bouchard, photographiée en janvier dernier, en Australie
Photo: Lee Jin-Man Associated Press Eugenie Bouchard, photographiée en janvier dernier, en Australie

Eugenie Bouchard a accédé aux quarts de finale de l’Omnium d’Istanbul après avoir causé une surprise monumentale jeudi.

Bouchard, de Westmount, a renversé la favorite et 34e joueuse mondiale Svetlana Kuznetsova 7-6 (3), 6-7 (5), 6-2 au deuxième tour de ce tournoi de la WTA présenté sur la terre battue.

La joueuse âgée de 26 ans, classée 272e au monde, a signé sa première victoire en quatre matchs en carrière contre la Russe âgée de 35 ans, qui a remporté les Internationaux des États-Unis en 2004 et les Internationaux de France en 2009.

Bouchard a gagné les 13 premiers points du troisième set, après avoir été incapable de convertir l’une de ses trois balles de match au deuxième set.

« Ç’a été très dur mentalement, a-t-elle concédé. J’essayais juste de ne pas y penser. J’essayais d’en faire abstraction, parce que si j’y avais pensé, alors j’aurais été frustrée et ça ne m’aurait pas aidée au troisième set. J’ai juste essayé d’oublier, de faire de l’amnésie, de tout oublier. »

Bouchard, qui a gagné ses deux matchs de qualifications pour accéder au tableau principal en Turquie, affrontera en quarts de finale la 92e raquette mondiale, Danka Kovinic, du Monténégro.

Dans un match qui s’est échelonné sur deux heures et 50 minutes, Bouchard a acquis 67,1 % des points avec sa première balle et brisé Kuznetsova à six reprises.

« Ça va me permettre de bâtir ma confiance, a noté Bouchard. J’étais déjà confiante, à cause de mon travail acharné, et j’ai simplement l’impression que les résultats de ces matchs sont le fruit de mes efforts. Ça en prend beaucoup pour atteindre ce niveau-ci. Ça fait longtemps que j’attends ça. Ça confirme que ç’a valu la peine de déployer tous ces efforts. »

La Québécoise, ex-numéro 5 mondiale qui a participé à la finale à Wimbledon en 2014, a cependant chuté au classement ces dernières saisons.

Si elle perd son prochain match, elle devrait tout de même se retrouver au 216e échelon mondial la semaine prochaine. Elle pourrait aussi se hisser dans le top-150 si elle remporte un deuxième tournoi en carrière.

En vertu de son classement, Bouchard n’a pu participer aux Internationaux des États-Unis — le tableau des qualifications a été annulé à cause de la pandémie de COVID-19.

« Le reste de l’année est si imprévisible, a-t-elle dit. J’y vais une semaine à la fois, un jour à la fois. Des tournois apparaissent tous les jours, des tournois disparaissent tous les jours. C’est un peu fou. Je ne sais même pas ce que je ferai la semaine prochaine. Je sais simplement que j’ai un match à disputer demain. »