Daniil Medvedev est de retour dans le carré d’as aux Internationaux des États-Unis

Un an après avoir perdu contre Rafael Nadal dans un marathon de près de cinq heures en finale des Internationaux des États-Unis, Daniil Medvedev participera à une deuxième demi-finale du Grand Chelem en carrière.
Photo: Seth Wenig Associated Press Un an après avoir perdu contre Rafael Nadal dans un marathon de près de cinq heures en finale des Internationaux des États-Unis, Daniil Medvedev participera à une deuxième demi-finale du Grand Chelem en carrière.

Le Russe Daniil Medvedev, finaliste aux Internationaux des États-Unis en 2019, est de retour dans le carré d’as pour une deuxième année de suite à Flushing Meadows.

Medvedev, troisième tête de série, a battu son compatriote Andrey Rublev 7-6 (6), 6-3, 7-6 (5) lors des quarts de finale, mercredi après-midi. Il n’a toujours pas perdu une seule manche depuis le début du tournoi et n’a pas accordé de balle de bris à Rublev, no 10.

Un an après avoir perdu contre Rafael Nadal dans un marathon de près de cinq heures en finale des Internationaux des États-Unis, Medvedev participera à une deuxième demi-finale du Grand Chelem en carrière.

Il trouvera maintenant sur son chemin l’Autrichien Dominic Thiem, no 2, qui a, en soirée, vaincu 6-1, 6-2, 6-4, l’Australien Alex de Minaur, no 21.

L’autre demi-finale masculine opposera l’Allemand Alexander Zverev, no 5, à l’Espagnol Pablo Carreno Busta, no 20.

Aucun des joueurs toujours en lice ne compte de titre du Grand Chelem à son palmarès.

La composition du carré d’as est assez inhabituelle. Rafael Nadal, Roger Federer et Novak Djokovic ne seront pas des demi-finales. Nadal et Federer avaient mis une croix sur le tournoi, tandis que Djokovic, qui était le favori, a été disqualifié des Internationaux des États-Unis après avoir atteint accidentellement une juge de ligne à la gorge avec une balle sur un geste de frustration.

Thiem a insisté pour dire qu’une fois sur le terrain, « nous ne pensons pas aux trois autres ». L’Autrichien a participé à trois finales en Grand Chelem jusqu’ici, deux fois aux Internationaux de France et une à ceux d’Australie cette année, mais s’est incliné chaque fois.

Le point tournant du premier match messieurs du jour a eu lieu lors du bris d’égalité de la première manche. Rublev menait 5-1, puis 6-3, mais il a ensuite commencé à perdre les points, et son calme. Rublev a lancé sa raquette contre le sol lors du changement de côté à 6-6. Medvedev a couronné sa séquence de cinq points consécutifs en gagnant la manche avec un as à 206 kilomètres à l’heure.

Le moment le plus inquiétant pour Medvedev est survenu tard dans le match, quand il a souffert de crampes et qu’il a reçu un massage à l’épaule droite de la part d’un thérapeute en troisième manche. « Ce n’était pas facile à la fin, a-t-il admis. Je craignais me retrouver en position difficile. »

Medvedev a gagné 51 des 57 points disputés sur sa première balle de service. Il a également obtenu un avantage de 51-23 au chapitre des coups gagnants.

En cinq matchs jusqu’ici à New York, Medvedev a remporté 65 de ses 68 jeux au service et a sauvé six des neuf balles de bris qu’il a accordées.

Il faut remonter à 1960 pour trouver la dernière fois qu’un homme a remporté un tournoi du Grand Chelem sans perdre une seule manche. Neale Fraser avait accompli l’exploit à ce qui s’appelait à l’époque les Championnats des États-Unis.