Moscou a réglé l’amende de son équipe nationale d’athlétisme

La fédération russe purge toujours une suspension imposée en 2015 par World Athletics, alors l’IAAF, pour dopage systémique.
Photo: Kirill Kudryavtsev Agence France-Presse La fédération russe purge toujours une suspension imposée en 2015 par World Athletics, alors l’IAAF, pour dopage systémique.

Le ministère russe des Sports a avancé les fonds pour que la Fédération russe d’athlétisme puisse régler son amende auprès de World Athletics et évite ainsi une expulsion de la fédération internationale, a indiqué le ministère mercredi.

La fédération nationale, RusAF, doit payer une amende de 5 millions de dollars américains et des frais de 1,3 million d’ici samedi à World Athletics, anciennement la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). RusAF a écopé de cette amende, car elle aurait fourni des documents médicaux falsifiés qui auraient donné un alibi à des athlètes ayant évité des contrôles antidopage.

Le ministère a indiqué qu’il s’agissait « d’une subvention unique pour permettre [à la fédération] de développer le sport, tout en réglant sa dette auprès de World Athletics ». Il n’a toutefois pas précisé le montant total qui a été transféré.

Le président de la RusAF, Yevgeny Yurchenko, qui dirige la fédération temporairement après avoir annoncé sa démission, a déclaré à l’agence TASS que le paiement total a été versé à la fédération internationale. Cette dernière prétend n’avoir toujours rien reçu en date de mercredi après-midi.

La RusAF a déjà raté la date butoir du 1er juillet, prétextant un manque de fonds. World Athletics a prolongé l’interdiction pour les athlètes russes de participer à certaines compétitions à titre d’athlètes neutres jusqu’au paiement de l’amende et que la RusAF présente un plan de réformes antidopage.

La fédération russe purge toujours une suspension imposée en 2015 par World Athletics, alors l’IAAF, pour dopage systémique.

À voir en vidéo