Le Canadien devra se surpasser face aux Flyers

Le défenseur Ben Chiarot (à gauche) félicite son coéquipier Jonathan Drouin après le but qu’il a marqué contre les Penguins de Pittsburg, le 5 aout dernier.
Frank Gunn La Presse canadienne Le défenseur Ben Chiarot (à gauche) félicite son coéquipier Jonathan Drouin après le but qu’il a marqué contre les Penguins de Pittsburg, le 5 aout dernier.

Comme lors de son affrontement contre les Penguins de Pittsburgh, le Canadien de Montréal se retrouve dans le rôle de négligé face aux Flyers de Philadelphie. Et il ne s’y sent pas mal à l’aise du tout.

« Je crois que nous ne sommes pas une équipe qui se soucie des prédictions, a fait valoir l’attaquant Jonathan Drouin en vidéoconférence de la bulle torontoise de la LNH. La façon d’aborder cette série est simple : les 20 joueurs qui seront sur la glace voudront l’emporter. Nous n’allons pas regarder ce qui se passe aux alentours. »

« Si tu n’as pas l’impression que tu peux gagner cette série-là, tu n’es pas au bon endroit, a-t-il ajouté. Il faut avoir confiance de pouvoir gagner une série, de bien jouer contre une équipe comme les Flyers. C’est certain qu’on est négligés, mais on l’était en qualifications. Les choses ne changent pas pour nous. Il s’agit de jouer notre style de hockey et nous serons corrects. »

Encore une fois, le Tricolore devra se surpasser s’il espère passer au deuxième tour éliminatoire. Il en est bien conscient.

« C’est simple, on peut disséquer la série comme on veut, mais au bout du compte, tout le monde devra être bon, a analysé l’entraîneur-chef Claude Julien. De ce que j’ai vu des Flyers ici à Toronto et avant que la saison ne soit suspendue, c’est l’une des bonnes équipes de la ligue. Ils sont très stables, très bons dans tous les aspects du jeu. Il faudra en être conscients et respecter cela. Il faudra la contribution de tout le monde, ne pas se fier seulement sur notre gardien ou trois défenseurs. »

« Ils sont si bien structurés, a renchéri Brendan Gallagher. Derrière leur banc, ils ont trois entraîneurs-chefs ! Leurs quatre trios sont très bien équilibrés. Il faudra trouver des brèches si nous voulons connaître du succès. Nous savons que nos chances ne viendront pas facilement, mais nous devrons les faire travailler pour chacune des leurs. Il faut souhaiter que leur coquille se rompe avant la nôtre. Mais cette équipe est parmi les meilleures de la ligue en ce moment. »

Il faudra la contribution de tout le monde, ne pas se fier seulement sur notre gardien ou trois défenseurs

 

Mais comme l’explique Drouin, le Canadien a gagné en confiance avec sa victoire face aux Penguins. « C’est certain qu’on se sent plus confiants : on a battu une bonne équipe que peu de gens nous voyaient battre. Il ne faut toutefois pas devenir trop confiants non plus : on n’a gagné qu’une ronde de [qualifications]. Les séries commencent et on joue contre une bonne équipe. C’est certain qu’on doit avoir confiance, mais il ne faut pas changer la façon dont nous avons joué : utiliser notre vitesse, être les premiers sur la rondelle. »

« Les Flyers n’ont pas beaucoup de faiblesses. On devra vraiment se concentrer sur la façon dont nous allons jouer. Contre les Penguins, nous avons gardé les choses simples. Si on veut utiliser les mêmes ingrédients face aux Flyers, il faudra tout de même être attentifs, car ils ont quatre bons trios, six bons défenseurs et un bon jeune gardien. »

Les premiers coups de patin dans cette série quatre de sept seront donnés mercredi, à compter de 20 h.

À voir en vidéo