Le demi offensif des Alouettes, James Wilder fils, prend sa retraite

Le demi offensif des Alouettes de Montréal James Wilder fils
Photo: Kayle Neis La Presse canadienne Le demi offensif des Alouettes de Montréal James Wilder fils

La carrière de footballeur de James Wilder fils est officiellement terminée.

Le demi offensif des Alouettes de Montréal a annoncé sa retraite mercredi, faisant part de la nouvelle sur les réseaux sociaux.

« L’une des décisions les plus décisions que j’ai prises dans ma vie est de me retirer à l’âge de 28 ans, en pleine maturité, du sport que j’ai commencé à pratiquer quand j’avais cinq ans », a écrit Wilder fils sur Twitter.

« Je suis maintenant prêt pour le prochain chapitre de ma vie. @lcf Je dis simplement merci. Je serai toujours reconnaissant. »

Wilder a précisé qu’il deviendra l’instructeur des demis offensifs à l’école secondaire Henry B. Plant à Tampa Bay, en Floride. Il occuperait aussi un poste de gestion dans un centre de conditionnement physique.

Plus tôt mercredi, il avait laissé sous-entendre qu’il s’était lassé de l’incertitude provoquée par la pandémie de la COVID-19.

« Je ne peux plus attendre @cfl. Je dois prendre soin de la famille », avait-il écrit, également sur Twitter.

Le commissaire Randy Ambrosie a déclaré que le moment le plus hâtif pour amorcer une saison abrégée serait septembre. Mais Ambrosie a aussi rappelé que le scénario d’une saison annulée demeure possible.

Un costaud porteur de ballon de six pieds trois pouces et 232 livres, Wilder a accepté une entente d’une saison avec la formation montréalaise en janvier après avoir été libéré par les Argonauts de Toronto.

Les Alouettes voyaient en Wilder fils un joueur pouvant aider à combler le départ de William Stanback — qui a accumulé des gains de 1048 verges au sol la saison dernière — qui s’est joint aux Raiders de Las Vegas, dans la Ligue nationale de football.

Sympathique et extraverti, Wilder a entamé sa carrière dans la LCF avec les Argonauts en 2017, d’abord à titre de membre des unités spéciales. Il a cependant été nommé la recrue par excellence dans la ligue après avoir enregistré des gains au sol de 872 verges (7,2 verges par course) et cinq touchés. Il avait aussi réalisé 51 attrapés pour des gains de 533 verges.

Vers la fin de la saison, il est devenu un partant chez les Argonauts (9-9), qui ont complété leur calendrier en gagnant cinq de leurs six dernières rencontres du calendrier régulier pour finir au sommet du classement de la section Est.

Après avoir éliminé les Roughriders de la Saskatchewan en finale d’association, les Argos ont causé une vive surprise en battant les Stampeders de Calgary 27-24 en finale de la Coupe Grey lors de la première saison de Marc Trestman à la barre de la formation torontoise.

La saison suivante, la production offensive de Wilder fils a diminué. Il a été limité à 691 verges en 147 courses (4,7 verges par course) avec trois touchés. L’an dernier, il a amassé 464 verges en 92 tentatives au sol (5,0 verges par course) et inscrit un majeur.

À voir en vidéo