Patinage Québec sous le choc

Le duo canadien formé de Piper Gilles et de Paul Poirier devait prendre part aux Mondiaux de patinage artistique, qui étaient prévus à Montréal du 16 au 22 mars.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne Le duo canadien formé de Piper Gilles et de Paul Poirier devait prendre part aux Mondiaux de patinage artistique, qui étaient prévus à Montréal du 16 au 22 mars.

Quatre ans de travail et d’efforts anéantis en quelques heures. C’est ce qu’a vécu mercredi Patinage Québec à la suite de l’annulation des Championnats du monde de patinage artistique.

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a annoncé en après-midi l’annulation de la compétition, qui devait avoir lieu à Montréal du 16 au 22 mars, en raison de la pandémie de COVID-19.

Plus tôt en journée, le premier ministre, François Legault, avait laissé entendre qu’il s’agissait d’une possibilité.

« Selon la recommandation émise plus tôt, les Championnats du monde de patinage artistique sont annulés », a déclaré la ministre en conférence de presse.

« On comprend le gouvernement du Québec d’annuler les Championnats du monde aujourd’hui, a déclaré Jocelyn Proulx, le président de Patinage Québec, pour qui le cours des événements aura d’importantes répercussions. Nos bénévoles et nos employés sont toutefois sous le choc. »

Heureusement, l’expérience acquise par nos employés au cours des quatre dernières années demeurera au sein de la fédération

 

Patinage Canada et Patinage Québec prévoyaient de se partager de 4 à 5 millions de retombées avec ces Mondiaux.

« Ces sommes avaient été planifiées pour assurer la pérennité de nos programmes de développement pour les 10 prochaines années », a expliqué Annie-Claude Dion, la directrice générale de Patinage Québec, dont le budget d’exploitation annuel est de quelque 2 millions.

« Heureusement, l’expérience acquise par nos employés au cours des quatre dernières années demeurera au sein de la fédération », a poursuivi M. Proulx.

Selon M. Proulx, Montréal ne pourrait pas obtenir l’organisation d’autres Mondiaux avant huit ans.

« La décision revient à l’ISU, mais habituellement, en raison du principe d’alternance, l’Amérique du Nord ne recevrait pas cette compétition avant quatre ans, et les États-Unis ont déjà été désignés. Maintenant, est-ce qu’en raison de ce qui vient de se passer, Montréal pourrait être favorisée ? Ça reste à voir. »

Cas par cas

Pour ce qui est des autres événements internationaux qui se tiendront au Québec dans les prochaines semaines, la direction nationale de la santé publique s’ajustera au cas par cas, selon la progression du coronavirus.

Ainsi, la Coupe du monde de ski de fond de Québec, présentée samedi et dimanche, doit toujours avoir lieu, bien que l’équipe norvégienne et la majeure partie de l’équipe italienne ont décidé de faire l’impasse sur la compétition.

Les galas de boxe d’Eye of the Tiger Management, prévus jeudi et samedi au Casino de Montréal, ainsi que ceux de Groupe Yvon Michel, le 21 mars au Casino de Montréal, et le 28 mars au Centre Vidéotron de Québec, sont toujours à l’affiche.

Un boxeur italien devant participer à l’une des cartes d’EOTTM s’est toutefois vu refuser l’entrée au pays.

Quant aux matchs préparatoires du Baseball majeur devant avoir lieu au Stade olympique entre les Yankees de New York et les Blue Jays de Toronto, les 23 et 24 mars, le réseau Sportsnet assure qu’ils sont toujours à l’affiche. La situation pourrait bien évidemment évoluer d’ici là.

Le Championnat du monde de hockey féminin, qui devait avoir lieu en Nouvelle-Écosse du 31 mars au 10 avril, a été annulé samedi dernier.

Par contre, le Championnat du monde de curling féminin, qui sera lancé samedi, à Prince George, en Colombie-Britannique, aura lieu.

Le week-end dernier, une compétition de rugby à sept a aussi été disputée selon l’horaire prévu à Vancouver.

L’Impact de Montréal disputera le second match des quarts de finale de la Ligue des Champions de la Concacaf contre le CD Olimpia, mardi prochain, au Honduras, où on a confirmé mercredi les deux premiers cas d’infection au nouveau coronavirus.

Pour sa part, la Ligue canadienne de football (LCF) compte aller de l’avant avec ses combinés régionaux et celui national à Toronto.

Le combiné régional de l’Ontario aura lieu jeudi à Toronto ; celui de l’Est est prévu vendredi à Baie-D’Urfé, et celui de l’Ouest le 20 mars, à Edmonton. Le combiné principal de la LCF aura lieu du 26 au 28 mars, à Toronto.