Alonso vise la triple couronne

La quête d’Alonso est de remporter Indianapolis et de s’assurer la prestigieuse Triple couronne qui comprend le Grand Prix de Monaco de Formule 1 et la course d’endurance des 24 heures du Mans.
Photo: Michael Conroy Associated Press La quête d’Alonso est de remporter Indianapolis et de s’assurer la prestigieuse Triple couronne qui comprend le Grand Prix de Monaco de Formule 1 et la course d’endurance des 24 heures du Mans.

Fernando Alonso tentera de remporter la Triple couronne du sport automobile en disputant de nouveau l’Indy 500 en mai avec l’équipe McLaren.

L’équipe n’a pas permis à Alonso de se qualifier pour la course l’année dernière, à la suite d’une comédie d’erreurs spectaculaire, en ne préparant pas correctement sa voiture pour permettre au double champion du monde de Formule 1 d’être au départ de la course.

« Nous nous sommes battus nous-mêmes, a déclaré le p.-d.g. de McLaren, Zak Brown. Nous avons une affaire à régler avec Fernando. »

McLaren s’est associée à l’équipe de Sam Schmidt et alignera une troisième voiture à l’Indy 500 pour Alonso. Il tentera de se qualifier au volant de la Chevrolet no 66 d’Arrow McLaren SP avec la commandite de Ruoff Mortgage, qui était partenaire de la victoire de Takuma Sato à l’Indy 500 en 2017.

« Je suis un pilote et l’Indy 500 est la plus grande course au monde, a dit Alonso. J’ai le plus grand respect pour cette course et pour tous ceux qui y participent. Tout ce que je veux faire, c’est courir contre eux et donner le meilleur de moi-même, comme toujours. »

La quête d’Alonso est de remporter Indianapolis et de s’assurer la prestigieuse Triple couronne qui comprend le Grand Prix de Monaco de Formule 1 et la course d’endurance des 24 heures du Mans. Graham Hill est le seul pilote à avoir réussi le triplé. Juan Pablo Montoya (Indy et Monaco) et Alonso sont les seuls pilotes actifs à avoir remporté deux des trois manches. Alonso a échoué en 2017 au volant de l’équipe Andretti Autosport lorsque son moteur Honda a rendu l’âme à 21 tours de l’arrivée. Il avait mené la course pendant 27 tours.

L’Espagnol est revenu l’année dernière pour une autre tentative avec McLaren, qui courait en tant qu’équipe à part entière avec une seule voiture. Mais rien n’a fonctionné dès le début, avec notamment un volant manquant au premier test et des retards en raison du besoin de repeindre la monoplace parce qu’elle n’était pas de la bonne teinte orange.