La sainte Flanelle n’a pas perdu ses partisans

Lors du concours d’habiletés du Canadien de Montréal, Max Domi a remporté l’épreuve du patineur le plus rapide, tandis que Tomas Tatar a gagné celle du tir de précision.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Lors du concours d’habiletés du Canadien de Montréal, Max Domi a remporté l’épreuve du patineur le plus rapide, tandis que Tomas Tatar a gagné celle du tir de précision.

Peu avant le concours d’habiletés du Canadien de Montréal, présenté dimanche au Centre Bell, un partisan qui tentait le lancer chanceux a réussi son coup. De la ligne bleue la plus éloignée, ça lui a paru facile. Chance, talent ou un peu des deux ? Chose certaine, le Canadien en aura besoin en bonnes doses pour se faufiler en séries.

« Nous sommes conscients de la tâche, a dit Nick Suzuki, qui a fait un bel écran lors du but égalisateur de Marco Scandella, samedi, dans un gain de 2-1 face aux Maple Leafs de Toronto. Nous nous sommes mis en position difficile, mais je crois que nous pouvons nous en sortir. Nous restons positifs. »

Le retard est de cinq points derrière les Maple Leafs, troisièmes dans la section Atlantique, et de six points derrière les Hurricanes de la Caroline et les Flyers de Philadelphie, si on se tourne vers les places additionnelles pour le bal printanier.

Invaincu depuis trois matchs, le Tricolore entamera la semaine en recevant les Coyotes de l’Arizona, lundi. « Nous avons hâte de rejouer, a continué Suzuki. Nous sommes sur une lancée, la foule est fière de nous et nous voulons que ça continue, tout simplement. »

Lors du concours d’habiletés, Max Domi a remporté l’épreuve du patineur le plus rapide, tandis que Tomas Tatar a gagné celle du tir de précision. Jeff Petry a décoché le tir le plus puissant et Brendan Gallagher a été le plus rapide à terminer un circuit de patin et un lancer touchant une cible. Finalement, Nick Cousins a été déclaré gagnant d’une fusillade au ton fort léger.

Sous les hourras de la foule, c’est Carey Price qui menait la marche du Tricolore pour l’entrée sur la glace. Plus de 15 500 personnes ont assisté à l’événement. À teneur très familiale, la journée a attiré une multitude de parents avec leurs jeunes enfants, souvent vêtus aux couleurs de la sainte Flanelle. « C’est fabuleux de voir autant de gens [un dimanche matin], a dit Suzuki. Nous leur sommes très reconnaissants. »

Autour de l’aréna, dimanche matin, les opinions étaient divergentes quant aux chances du Canadien de se qualifier pour les séries. « Il faudrait obtenir un marqueur et de l’aide en défense, a dit Sébastien, un partisan de Laval accompagné de son fils Tommy, deux ans. [Marc Bergevin] est allé chercher Ilya Kovalchuk et c’est un gars qui met de la vie dans le vestiaire et sur la glace. Ça aide beaucoup l’équipe à gagner, en ce moment. » Sébastien doute qu’il soit réaliste d’espérer participer aux séries. Il croit qu’il faudrait bouger à la date limite des échanges, le 24 février, mais pas au prix de se défaire des meneurs de la formation. Papa et fiston portaient tous deux un maillot et une tuque du Canadien.

Un autre partisan est parmi les optimistes en vue des séries. « Je reste toujours confiant, a dit Ronald, de Sainte-Catherine. Pour ce qui est de bouger [à la date limite des échanges], ça va dépendre de la situation [rendu là]. »

« Ça va être difficile, mais c’est possible [atteindre les séries] », ont résumé Mathieu, Annie et le jeune Samuel, un gardien de but âgé de sept ans qui portait un maillot du CH à son nom.

La famille est venue de Victoriaville pour assister à l’événement, qui a aussi inclus un court match de hockey pee-wee féminin. La mascotte Youppi ! a amusé la galerie et distribué les encouragements tout au long de l’avant-midi.