Le Canadien échappe encore l’avance et perd face aux Oilers

Carey Price a effectué 22 arrêts dans la défaite.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Carey Price a effectué 22 arrêts dans la défaite.

Claude Julien a admis qu’il n’avait pas de nouvelles réponses à offrir que les mêmes données après chacune des récentes défaites du Canadien de Montréal. Le scénario cauchemardesque s’est répété, jeudi soir au Centre Bell, alors que le Tricolore a gaspillé une avance de deux buts et a subi un revers de 4-2 face aux Oilers d’Edmonton.

Le Tricolore a donc encaissé un huitième revers de suite pour une deuxième fois cette saison.

« Il n’y a rien que je vais dire qui n’est pas la même chose que les autres fois, a dit Julien. Nous ne profitons pas de nos occasions et ça vient nous faire mal. »

Julien a toutefois tenu à souligner encore une fois l’effort de sa troupe. « Peu importe la défaite, je ne pense pas que nous avons vu une équipe qui a abandonné, a-t-il insisté. Oui, nous ne gagnons pas, mais les joueurs ne baissent pas les bras. [...] Nous travaillons pour les garder motiver. Chaque match est un nouveau défi. »

Les étoiles des Oilers Connor McDavid et Leon Draisaitl ont uni leurs efforts sur le but égalisateur de Ryan Nugent-Hopkins en avantage numérique tôt en troisième période. Draisaitl a aussi été crédité d’une aide sur le but dans un filet désert de Josh Archibald. Sinon, les deux meilleurs pointeurs de la LNH ont connu des soirées assez tranquilles.

Riley Sheahan, Alex Chiasson ont toutefois pris le relais avec un but chacun pour les Oilers (24-17-5). Mike Smith a été parfois chancelant et parfois brillant, mais il a fait le nécessaire en repoussant 35 lancers.

Phillip Danault et Jesperi Kotkaniemi ont répliqué pour le Canadien (18-20-7), qui a amassé un seul point au cours de sa série de défaites (0-7-1). Carey Price a stoppé 22 tirs.

Draisaitl a cogné à la porte à trois reprises en première période lors d’un avantage numérique, mais Price a répondu présent.

Danault a ouvert la marque quelques instants plus tard, à 12:35, en marquant son 11e but de la saison. Danault s’y est pris à deux reprises avant de déjouer Smith, au terme d’une attaque à deux contre deux avec Tomas Tatar.

Le jeu s’est animé un peu en deuxième période et le Tricolore a creusé l’écart après 2:24 de jeu. Kotkaniemi a pu décocher un bon tir des poignets de l’enclave et il a marqué son sixième but de la campagne.

Smith s’est racheté à l’endroit de Danault quelques minutes plus tard, quand le Québécois s’est présenté seul devant lui.

Les Oilers ont réduit l’écart à un seul but à 7:16, sur une séquence qui semblait plutôt anodine. Sheahan a surpris Price d’un tir précis du côté de la mitaine.

Smith s’est distingué une autre fois avant la fin du deuxième vingt. Il a frustré Danault après une remise transversale de Brendan Gallagher.

Le gardien des Oilers a aussi joué de chance, quand Nate Thompson l’a battu en échappé, mais a vu le tir de l’attaquant du Canadien atteindre le poteau.

Les Oilers se sont retrouvés en avantage numérique tôt en troisième période, quand Danault a accroché bêtement McDavid en zone neutre. Nugent-Hopkins en a profité pour créer l’égalité à 2:16, à la suite d’une courte passe de McDavid.

Chiasson a ensuite donné les devants aux Oilers à 9:40, déviant habilement une remise d’Oscar Klefbom dans le fond du filet.

Le Tricolore a bourdonné autour du filet de Smith après avoir remplacé Price par un attaquant supplémentaire, mais Archibald a porté le coup de grâce avec 35 secondes à faire.

Le défenseur Ben Chiarot n’était pas en uniforme pour le Canadien, blessé au bas du corps en troisième période du match de mardi, face aux Red Wings de Detroit. Cale Fleury avait donc été réinséré dans la formation.

Le Tricolore comptait toutefois sur les services de Gallagher. Ce dernier a finalement raté quatre parties après avoir subi une commotion cérébrale face aux Hurricanes de la Caroline, le 31 décembre.

Le Canadien jouera son prochain match samedi, quand il rendra visite aux Sénateurs d’Ottawa.

Échos de vestiaire

Le Canadien a perdu septième match quand il mène après deux périodes (10-4-3) cette saison, mais il doit oublier le passé, a affirmé Brendan Gallagher: « Le passé n’a pas d’importance. Nous devons trouver un moyen de gagner des matchs, de gagner la troisième période, peu importe l’adversité devant laquelle nous nous retrouvons. C’est arrivé tellement souvent cette saison que ça nous affecte peut-être mentalement. Ça affecte peut-être notre jeu, mais nous devons l’oublier. »

Phillip Danault cherchait ses mots quand il a été questionné à savoir comment le Canadien pouvait éviter de laisser le négatif prendre le dessus: « C’est dur. Nous vivons une période difficile. Je ne sais pas... il faut rester uni en tant qu’équipe, se concentrer sur nous, notre équipe, notre système et se serrer les coudes tous ensemble. »

Shea Weber a admis que la défaite de jeudi était particulièrement frustrante en raison du bon travail effectué contre Connor McDavid et Leon Draisaitl: « Ces gars-là sont le moteur de leur équipe. Quand ils marquent, leur équipe gagne souvent. C’est frustrant. Ils ont généré un but en avantage numérique et ça leur a donné un élan. »