Le Canadien s’incline 3-2 face aux Jets

Carey Price a repoussé 24 lancers dans la défaite.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Carey Price a repoussé 24 lancers dans la défaite.

L’attaque du Canadien n’a pas retrouvé tout son mordant malgré l’entrée en scène d’Ilya Kovalchuk, lundi soir au Centre Bell, et la formation montréalaise a encaissé un sixième revers de suite, 3-2 face aux Jets de Winnipeg.

Kovalchuk a été embauché en désespoir de cause par le Tricolore vendredi dernier, puisque cinq attaquants se retrouvent déjà à l’infirmerie.

Même si l’entraîneur-chef Claude Julien avait martelé lors des derniers jours que le vétéran âgé de 36 ans n’arrivait pas en sauveur chez le Tricolore, Kovalchuk a évolué sur le premier trio à la droite de Tomas Tatar et Phillip Danault.

Kovalchuk a été le deuxième attaquant le plus utilisé dans le match derrière Max Domi. Il a été employé pendant 19:25 et a joué avec énergie, utilisant son gabarit imposant le long des rampes. Il a obtenu quelques occasions de marquer et a même été crédité une aide.

« Il a été très impliqué dans toutes les phases du jeu, a noté Julien au sujet de Kovalchuk. Il voulait démontrer qu’il peut encore jouer du bon hockey et c’est ce qu’il a fait. J’ai aimé son match. »

Malgré tout, le Canadien a poursuivi sa glissade en raison de quelques erreurs coûteuses. « Encore une fois, ce n’est pas par manque d’effort, a dit Julien. Il faut cependant prendre les bonnes décisions et minimiser le genre d’erreurs que nous commettons. C’est ce qui nous fait mal dernièrement. »

Nikolaj Ehlers a amassé un but et une aide, tandis que Josh Morrissey et Andrew Copp ont aussi touché la cible pour les Jets (23-16-4). Blake Wheeler a récolté deux aides et Connor Hellebuyck a effectué 29 arrêts.

Ben Chiarot a réussi un doublé pour le Canadien (18-18-7) et a marqué seulement six buts à ses quatre dernières sorties. Tatar a amassé deux aides et Carey Price a repoussé 24 lancers.

La première période a été plutôt tranquille, même si Price a dû se signaler à quelques reprises. Price a notamment frustré Kyle Connor et Mathieu Perreault lors d’un avantage numérique des visiteurs.

Kovalchuk a obtenu une première belle occasion, mais il a opté pour un tir qui a été arrêté facilement par Hellebuyck, à la place de faire la passe à Chiarot, qui avait beaucoup d’espace à sa gauche.

Les Jets ont finalement ouvert la marque après 1:32 de jeu en deuxième période. Morrissey a tiré de la pointe et la rondelle s’est faufilé à travers la circulation jusque dans le filet.

Le Canadien a déployé son unité d’avantage numérique une première fois quelques instants plus tard, mais ce sont les Jets qui ont touché la cible. Les visiteurs ont attaqué à deux contre zéro après un revirement de Nick Suzuki et Ehlers a complété la manoeuvre.

Le Tricolore a répliqué à 11:03. Chiarot a fait bouger les cordages contre son ancienne équipe grâce à un puissant lancer frappé. Kovalchuk a commencé la séquence en coinçant les Jets dans leur territoire.

Price a sauvé les meubles pour le Canadien en fin de période, réussissant un arrêt spectaculaire contre Connor lors d’une attaque à deux contre un.

Tatar a mis la table de manière presque parfaite pour Kovalchuk deux fois tôt en troisième période. La rondelle a toutefois bondi par-dessus le bâton du Russe la première fois. Kovalchuk s’est buté à Hellebuyck la deuxième fois.

Copp a creusé l’écart avec 9:44 à faire. Il s’est échappé après que le défenseur du Canadien Cale Fleury eut perdu le contrôle du disque à la ligne bleue des Jets et son tir s’est faufilé à travers l’équipement de Price.

Chiarot a redonné espoir aux partisans du Tricolore avec 8:13 à faire. Cependant, le Canadien a été incapable de profiter d’un avantage numérique en fin de rencontre et n’a pu compléter la remontée.

Par ailleurs, le défenseur Christian Folin a été rétrogradé au sein du Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey, en début d’après-midi. Folin avait été soumis au ballottage dimanche et n’a pas été réclamé par une autre équipe de la LNH.

Le Canadien sera de retour en action dès mardi, quand il rendra visite aux Red Wings de Detroit.

Échos de vestiaire

Ilya Kovalchuk a admis qu’il a dû chasser la nervosité en début de match, à sa première sortie depuis le 9 novembre: « J’étais un peu nerveux et j’ai eu besoin de quelques présences pour retrouver mes repères parce que je n’avais pas joué depuis deux mois. [...] Je crois pouvoir être bien meilleur. L’entraîneur m’a beaucoup utilisé et je crois avoir mieux joué en deuxième moitié de rencontre.»

Phillip Danault croit que Kovalchuk a démontré qu’il pourra aider le Canadien d’ici la fin de la saison: «Offensivement, il peut vraiment aider. Il a fourni de beaux efforts sur les deux buts. Il a démontré sa capacité offensive.»

Ben Chiarot n’a pas voulu se servir des blessures du côté de l’attaque pour expliquer les ennuis offensifs du Canadien: «Nous jouons de la bonne façon, mais nous manquons de finition autour du filet. Nous pourrions dire que c’est parce qu’il nous manque de bons marqueurs, mais c’est plutôt une occasion pour d’autres joueurs de prendre la relève. Ça pourrait être un jeune ou un joueur qui n’a habituellement pas un rôle offensif. Quelqu’un doit saisir cette occasion et réussir à mettre la rondelle dans le but.»