Winnipeg en liesse pour les champions de la Coupe Grey

Des partisans des Blue Bombers de Winnipeg ont envahi l’aire des arrivées de l'aéroport pour accueillir leurs champions.
Photo: David Lipnowski La Presse canadienne Des partisans des Blue Bombers de Winnipeg ont envahi l’aire des arrivées de l'aéroport pour accueillir leurs champions.

Après une disette de près de 30 ans sans pouvoir célébrer une conquête de la Coupe Grey, des partisans des Blue Bombers de Winnipeg ont envahi l’aire des arrivées du principal aéroport de la capitale manitobaine lundi pour accueillir leurs champions de la Ligue canadienne de football.

Les spectateurs chantaient et criaient au moment où les joueurs quittaient la zone sécurisée et marchaient vers une tribune pour célébrer la fin de la plus longue séquence dans la ligue sans gagner le fameux trophée.

Jill Bristow, comme de nombreux autres fans, est arrivée avec plus de deux heures d’avance pour s’assurer d’avoir la meilleure vue possible. « Nous nous sommes débarrassés de cette chose qui nous ronge par en dedans et qui nous rappelle que nous n’avons pas gagné en 29 ans », a-t-elle déclaré.

À ses côtés, Jeannette Ali faisait remarquer que Winnipeg avait besoin de ce championnat dans la foulée d’une série de nouvelles sombres, récemment, incluant une hausse de la criminalité qui pourrait mener la ville vers un nombre record de meurtres cette année. « Nous avions besoin de quelque chose pour nous remonter le moral, et ça ne pouvait pas arriver à un meilleur moment. »

Les joueurs des Bombers ont paru impressionnés par l’affluence et l’enthousiasme des fans. L’excitation a semblé devenir contagieuse lorsqu’à un certain moment, la Coupe Grey s’est séparée en deux morceaux sur la tribune. « C’est pour vous tous. Nous l’avons ramenée à la maison pour vous », a lancé le secondeur Adam Bighill aux partisans.

Le quart Chris Streveler a pris le temps de signer des autographes et de distribuer des poignées de main. « Je ne pense pas que je comprenais la signification [de ce championnat] pour ces gens jusqu’à ce que nous descendions de l’avion. » Streveler était d’avis que la détermination des joueurs des Bombers pour surmonter les blessures et l’adversité correspondait bien à la ville. « Nous sommes une équipe qui a du cran et Winnipeg est, en quelque sorte, une ville qui a du cran », a-t-il dit. « Nous jouons avec ardeur, nous jouons avec robustesse, nous sommes les champions et j’espère que tous ces gens en sont fiers. »

Les célébrations se poursuivront mardi avec un défilé. « Ça va être absolument fou », prévoit Streveler.