Laurent Dubreuil se classe en troisième place en Coupe du monde de longue piste

Dubreuil, âgé de 27 ans, a réussi à se frayer un chemin jusqu’au podium en dépit de maux de dos qui l’ont embêté tout au long de la semaine.
Photo: Jeff McIntosh La Presse canadienne Dubreuil, âgé de 27 ans, a réussi à se frayer un chemin jusqu’au podium en dépit de maux de dos qui l’ont embêté tout au long de la semaine.

Le Québécois Laurent Dubreuil a mis fin à une disette d’environ deux ans sans médaille individuelle en remportant le bronze au 500 m de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste de Tomaszow Mazowiecki, en Pologne, dimanche.

Dubreuil a fait stopper le chrono à 34,975 secondes, à 24 centièmes de seconde du vainqueur, le Japonais Tatsuya Shinhama (34,732). Yuma Murakami, également du Japon, a terminé à seulement deux millièmes de seconde de son compatriote.

« Je suis super content de ma course, a déclaré Dubreuil. C’était mon objectif cet automne et ça prouve que je pourrai rivaliser durant l’hiver. Ça me donne beaucoup de confiance. »

Dubreuil, âgé de 27 ans, a réussi à se frayer un chemin jusqu’au podium en dépit de maux de dos qui l’ont embêté tout au long de la semaine. Quelques jours avant de sauter sur la glace, il était incapable de patiner.

« J’ai pu m’en remettre grâce aux thérapeutes de l’équipe canadienne, ce qui m’a permis de tout donner sur la glace sans avoir à y penser. Je pouvais me concentrer sur mes performances », a-t-il indiqué, avouant tout de même que la journée de repos de lundi sera la bienvenue

Il s’agit d’une deuxième médaille pour le Québécois à Tomaszow Mazowiecki, lui qui s’est emparé du bronze au sprint par équipe, vendredi, aux côtés de David La Rue et d’Alex Boisvert-Lacroix.

Fort d’un bon été d’entraînement, Dubreuil savait qu’il était en bonne posture pour connaître du succès rapidement, après une campagne sans médaille.

« Ça n’a pas été une mauvaise saison l’an dernier avec plusieurs top 10. C’est bon, mais à la fin de la journée, tu détaches tes patins et tu vois trois autres gars sur le podium. Ce n’est pas ça que je vise », a fait remarquer Dubreuil, qui totalise maintenant huit médailles individuelles et neuf par équipe.

Par ailleurs, Ivanie Blondin a récolté la médaille d’argent lors du départ de groupe grâce à un temps de 9 h 03,410. La Néerlandaise Irene Schouten l’a devancée lors du sprint final.